Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L’étymologie du mot « économie »

Par   •  2 Novembre 2017  •  1 258 Mots (6 Pages)  •  272 Vues

Page 1 sur 6

...

2.1 Les politiques économiques mises en oeuvre

Tous les agents économiques participent à l’activité et au maintien de l’équilibre permettant la stabilité des flux. Quand cela n’est pas réalisé, l’Etat intervient par une politique économique de relance (↓ des impôts, ↑ des taxes) et parfois une politique économique publique locale, territoriale, pour satisfaire une population dans son contexte public (création d’hôpitaux, aides au travail, participation financière au sein d’un réseau) l’objectif étant de parvenir à renouer avec deux principaux moteurs de l’économie générale (proches de ceux intégrés dans le carré magique).

→ Les instrument principaux qui existent pour organiser les politiques structurelles sont donc des politiques d’offres (industrielle, sociale, de la concurrence).

2.2 Des inégalités de revenus toujours plus marquées

Il faut d’abord définir la notion de ménages qui induit généralement un ou plusieurs individus ayant acte de comportement en tant que consommateur, épargnant, emprunteur. Mais pour cela, il faut un revenus qui lui permet de battit un patrimoine. Ce dernier concept, se définissant par l’ensemble des biens susceptible d’avoir une valeur monétaire.

Le revenus peut-être défini par la rente au cours d’une période sans prélever sur son patrimoine (stock) ; les éléments du revenus disponible du revenus des ménages sont donc soit :

- les revenus primaires → d’activité : ceux qui sont les résultantes de la participation des ménages à l’activité économique (travail manuel ou intellectuel)

→du patrimoine : ceux qui résulte de l’appropriation de biens. Ces revenus peuvent aussi devenir des flux s’ils proviennent de biens liés à d’autres (investissement locatifs)

- les revenus secondaires (prestations) Ils correspondent à ceux lié au transfert économique et sociaux à savoir les remboursements des frais maladies et des prestations en tout genre. Par conséquent, on comprend que les revenus disponibles des ménages est égale aux revenus primaires moins les taxes et les impôts. Ce à quoi il faut ajouter la consommation d’énergie qui peuvent baisser les revenus.

En France, les inégalités de patrimoine sont plus accentués que les inégalités de revenus. Seul 10% des ménages détiennent plus de 45% du patrimoine. Puisque la France montre des inégalités de revenus moins forte que la moyenne des pays de l’OCDE (Organisation Coopération Développement Economique)

INSEE (

Cependant, quels sont les raison de écart entre les revenus des français ?

Les raisons au moment de l’embauche et pendant la phase d’activité :

- différence durée d’emploi sur l’année lié à la crise de l’emploi et à la hausse de l’emploi intérimaire

- différence de l’emploi CSP choisi par le candidat au travail

- crise économique qui appauvris l’économie générale dans une situation de baisse des revenus à l’embauche

- le revenus salarial qui augmente plus vite dans le privé que dans le public

- une compétence recherchée que l’on va fortement rémunérée

- idée novatrice qui révolutionne les modes de consommation

- le revenus du patrimoine

- le complément de retraite ou de pension par une activité salariale

- hausse des familles monoparentale

- les allocations familiales

- l’âge

- le sexe

- hausse des cotisation sociale et charges patronales

- l’appartenance à un ménage, salaire de couple donc doublé

- migration économique

- coût de chance, piston

Les raisons en amont de l’embauche :

- l’univers familial

- la réussite aux études

- l’environnement familiale, financier et scolaire

- motivation, détermination

...

Télécharger :   txt (9.3 Kb)   pdf (78.2 Kb)   docx (572.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club