Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Bombe A

Par   •  8 Octobre 2018  •  1 415 Mots (6 Pages)  •  251 Vues

Page 1 sur 6

...

très instable et produit un grand nombre de fissions spontanées par seconde ce qui est à éviter donc, il faut limiter le pourcentage de cet élément dans la bombe à 7%. Afin que l’explosion se produit, il faut qu’il y est plus de neutrons crées que de neutrons consommés pour que la réaction s’emballe.

De plus, il ne faut pas dépasser la masse critique qui est la quantité de matière fissible nécessaire pour entretenir une réaction en chaîne dans la bombe. Par exemple, la masse critique de l’uranium est de 52 kg. Lors d’une fission en chaîne, plusieurs neutrons s’échappent du matériau fissible et sont perdus par conséquent, cela diminue énormément le rendement de la réaction. Alors, afin de conserver plus longtemps les neutrons afin d’augmenter le nombre de fissions, on utilise un réflecteur et un confinant dans les bombes atomique. ( Helena, 9 mai 2017)

Ensuite, il y a deux types d’assemblage de la Bombe A possible. Tout d’abord, l’assemblage par insertion ou type pistolet, qui avait été utilisé pour «Little Boy». Donc, une petite partie d’uranium est propulsée sur une autre, plus grosse, à l’aide d’un explosif puissant pour que ces deux parties se soudent entres elles pour s’assembler. Lorsque ces deux parties sont unies, la réaction en chaîne est entamée et la bombe explose.

Par la suite, il y a l’assemblage par implosion, cette méthode avait été utilisé pour la bombe «Fat man». Ce type d’assemblage est un processus plus complexe qui consiste à la compression de la masse critique. La détonation des explosifs ( ils se trouvent en périphérie de la boule ) est causé par des détonateurs qui sont synchronisées pour créer une onde de choc puissante, qui sera concentrée vers le centre de la bombe afin d’augmenter la densité de la matière fissible. De plus, plusieurs explosifs différents sont utilisés ( des lents et des rapides ) puisque celles-ci devront compresser le noyau du plutonium de façon régulière et synchronisé. Ainsi, la trajectoire des ondes de chocs sera déviée afin que celles-ci convergent vers le centre et une impulsion électrique mettra en marche le mécanisme. ( Donald Walther, le 10 mai 2017 )

Tirer du site: La bombe A

En second lieu, à l’époque de la seconde guerre mondiale, certains scientifiques se sont laissés entraîner, facilement, dans la fabrication d’armes de destruction massive dont la bombe nucléaire. Généralement, quelle que soit l’arme en question, ceux-ci ont évolué au même rythme que la science, sans que soient posées les questions éthiques qu’allaient soulever leur création, mais qu’en est-il d’aujourd’hui ? D’un point de vue éthique, les conséquences qu’engendre l’utilisation d’une bombe atomique, de nos jours, serait catastrophique. Premièrement, 35 % de l’énergie de la bombe est libérée sous forme de chaleur, par conséquent tout est réduit en cendre et le flux thermique cause des brûlures au niveaux de la peau et des yeux aux personnes qui se trouvent à 8km autour de l’épicentre. À long terme, cela cause des chéloïde (tumeurs bénignes). Deuxièmement, 15 % de l’énergie de la bombe est présente dans les radiations. Les produits des fissions peuvent être sous formes de rayonnement radioactif, par conséquent, il y a la présence de rayonnements gamma qui peuvent entraîner des mutations génétiques. Finalement, le nombre de victimes est exorbitant. D’après une estimation de 1946, il y a eu 70 000 à 80 000 morts, d’après une autre plus récente,

Tirer du site: La bombe A 90 000 à 140 000 sont décédés et enfin, d’après le maire d’Hiroshima, le bilan des morts s’élèverait à 237 062 morts. ( Sudouest.fr et AFP, 9 mai 2017 )

En conclusion, même si que cette découverte avait été l’une des plus importantes à une époque et nous avait permis de mettre fin à la deuxième guerre mondiale. Aujourd’hui, c’est l’une des inventions la plus dangereuse et crainte puisque certaines puissances mondiales compétitionnent entre eux afin de voir qui a la plus grosse et la plus puissante. De plus, avec l’apparition de la bombe à hydrogène qui utilise la bombe atomique comme « allumette », certains peuvent même aller jusqu’à se demander si l’homme essaye d’inventer le moyen le plus efficace de détruire sa propre espèce.

...

Télécharger :   txt (8.9 Kb)   pdf (51.5 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club