Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histologie - les tissus

Par   •  21 Août 2018  •  2 290 Mots (10 Pages)  •  73 Vues

Page 1 sur 10

...

Le pôle apical et le pôle basal n’ont pas les mêmes propriétés.

Diapo

Dans un T. épithélial, les cellules sont jointives (par des protéines).

Un tissu est un ensemble polarisé de cellules différenciées concourants à la même fonction.

Lame basale ou membrane basale

Toutes les cellules reposent sur une membrane basale extracellulaire commune.

La membrane basale est sécrétée par le T. conjonctif.

Cette fine couche est surtout formée de glycoprotéines et de collagène.

Elle sert à « ancrer » l’épithélium au tissu sous-jacent.

Les cellules sont jointives et communiquent entre elles (par Gap jonction).

Diapo

Alvéole : unité morpho-fonctionnelle du poumon. Endroit où se fait la respiration proprement dite.

- Classification morphologique

- Forme des cellules

- Cellule pavimenteuse ou squameuse

- Cellule cubique ou cuboïde

- Cellule prismatique ou cylindrique

La forme des cellules n’est pas le seul critère de détermination des épithéliums de revêtement, mais aussi :

- Nombres d’assises cellulaires

- Présence de structures particulières (microvillosités, cils…)

- Nombre d’assises

- Epithélium simple (1 couche ; chaque cellule est au contact avec la lame basale)

- Epithélium stratifié (Plusieurs couches ; Seule la couche profonde est en contact avec la LB)

- Epithélium pseudo-stratifié (1 seul couche de cellules qui atteignent la LB mais pas sur toute la longueur de surface)

En combinant les 2 critères : Forme des cellules / Nombres d’assises cellulaires

Diapo

On rencontre donc 2 sous-types de tissus épithéliaux : Les épithéliums monocouches et les épithéliums multicouches.

Epithélium de revêtement : exemple et localisation

Diapo

Les épithéliums monocouches : localisation et fonction

Dans ce type de tissu, les cellules sont réparties dans un plan constitué d’une seule couche de cellule.

Ce type de d’épithélium se trouve généralement sur la face interne des organes creux où il constitue la zone d’échange.

Diapo

Au niveau des bronches et de la trachée : épithélium pseudo-stratifié cilié. Entre les cellules ciliées, il y a des cellules à mucus = cellule caliciforme. Le rôle du mucus est de piéger la plupart des poussières et bactéries qui risqueraient d’atteindre les alvéoles pulmonaires et les fragiliser.

Diapo

Epithéliums multicouches : Caractérisation, classification et localisation.

Diapo

Epithélium stratifié : 2 variétés

- Non kératinisée cavité buccale, nasale, anale et vaginale, muqueuse humide de l’œsophage.

(Ils sont stratifiés car en contact avec l’extérieur, donc plus difficile pour les bactéries de passer des couches stratifiées)

- Kératinisée l’épiderme = Epithélium pavimenteux ou squameux.

L’épiderme = épithélium multicouche présent au niveau de la peau ; joue un rôle d’interface entre le tissu conjonctif et l’air ambiant c’est donc un tissu exposé aux agressions du monde extérieur et en conséquence un renouvellement rapide. Epiderme = épithélium pavimenteux stratifié.

La peau est constituée de 3 niveaux superposés de la superficie à la profondeur :

- Epiderme : tissu épithéliale

- Derme : tissu conjonctif

- Hypoderme : tissu conjonctif

L’épiderme est formé de superposition de plusieurs couches de kératinocytes, de la superficie à la profondeur :

- Couche cornée (la plus solide, c’est elle qui desquame)

- Couche granuleuse

- Couche épineuse

- Assise germinative (couche basale qui donne naissance aux autres couches).

Diapo

Les cellules apicales ont perdu leur noyau = elles sont mortes ; étouffés par la kératine.

Diapo

Couche granuleuse : grains de kératine.

Ces grains vont augmenter et étouffé la cellule, donc on arrive à la couche cornée.

Les cellules souches assurent la régénération = renouvellement.

Diapo

La kératinisation permet la protection.

- Structure superficielles

-Cils et microvillosités

Au pôle apical -> différenciation apical => spécialisation cellulaire

On distingue :

- Les microvillosités sont de fins prolongements cellulaires de forme cylindrique d’environ 1 à 2 micromètres de longueur et localisées sur des cellules épithéliales au niveau du pôle apical de la cellule (épithélium intestinal…). Elles permettent d’augmenter la surface de contact.

...

Télécharger :   txt (17.4 Kb)   pdf (66.5 Kb)   docx (582.9 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club