Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Erdogan

Par   •  25 Novembre 2018  •  1 514 Mots (7 Pages)  •  253 Vues

Page 1 sur 7

...

Depuis l'été 2016, les négociations ne progressent plus, même si elles ne sont pas officiellement gelées. Le président de la Commission européenne Jean Claude Juncker a même estimé en novembre 2016 que "tout ce que font les autorités turques aujourd’hui me fait croire que finalement la Turquie ne veut pas" respecter les conditions requises à la poursuite des négociations. Le 25 mars 2017, le président turc a mis un nouveau coup de frein à la poursuite des discussions, en déclarant vouloir organiser un référendum sur la poursuite des négociations d'adhésion à l'Union européenne.

Suite au passage de son référendum, les tensions sont plus que présente. Erdogan a aussi évoqué l'organisation d'un référendum pour décider de poursuivre ou non les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE : "Ils nous font attendre à la porte de l'Union européenne depuis 54 ans, n'est-ce pas ? [...] Nous pourrons aller au-devant de notre peuple, et nous obéirons à sa décision", a-t-il lancé, sans avancer de date pour une éventuelle initiative de ce type.

M. Erdogan a évoqué la possibilité d'organiser un nouveau référendum portant sur le rétablissement de la peine de mort. Un tel scrutin constituerait «une rupture avec les valeurs» européennes, a affirmé l'Elysée. Il serait «synonyme de la fin du rêve d'Europe» pour la Turquie, soit la fin des négociations d'adhésion à l'Union européenne, a averti Sigmar Gabriel, ministre des Affaires étrangères allemand. «Le rétablissement de la peine de mort marquerait la fin de toute perspective européenne pour la Turquie», a corroboré le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. Un avertissement repris également par la Suisse : «un possible retour de la peine de mort serait en contradiction avec les obligations internationales de la Turquie et ne serait par conséquent pas acceptable».

- Des tensions économiques et diplomatiques entre les deux parties :

Plusieurs analystes estiment que sa victoire étriquée au référendum laisse augurer d'un nouveau durcissement des relations avec l'Union européenne, déjà très tendues. "S'il pense que son discours anti-européen peut lui faire gagner des votes, il peut poursuivre" dans cette voie, analysait Esra Ozyurek spécialiste de la Turquie à la London School of Economics.

La relation difficile entre l'UE et la Turquie, partenaires économiques mais aussi engagés l'un envers l'autre dans la gestion de la crise migratoire, pourrait le devenir "encore plus", selon Amanda Paul, analyste au European Policy Centre (EPC), basé à Bruxelles.

La Turquie joue un rôle majeur dans plusieurs dossiers clés de la guerre en Syrie à la crise des réfugiés en passant par les négociations de paix sur l’île de Chypre. La question migratoire est devenue l’enjeu d’un bras de fer entre le continent et Ankara. En mars 2016, la Turquie et l’Union Européenne ont conclu un accord pour tarir le flot de réfugiés qui déferlait vers le continent. Depuis, Recep Tayyip Erdogan menace régulièrement de rompre son engagement à contenir les migrants dans son pays.

Les diatribes du président Erdogan comme les soupçons d’espionnage turc sur le sol allemand ont placés Angela Merkel et les Européens sous pression. La chancelière allemande a été obligée de hausser le ton, alors que son opinion publique se raidit. Le 30 Octobre 1961, en plein « miracle économique », la RFA et la Turquie signait à Bad Godesberg une convention sur le recrutement de main d’œuvre. Aujourd’hui, ce sont 2 710 000 personnes qui composent la communauté turque vivant en Allemagne, principalement dans l’ouest : Rhénanie du Nord, Westphalie, Bade-Wurtemberg et Bavière au sud.

Conclusion :

Depuis que le référendum a été approuvé par le peuple Turc, les tensions au sein du pays et avec l’Europe n’ont fait que se développer. On constate que le pouvoir d’Erdogan est de plus en plus important. Cela divise le pays en deux.

Pouvons-nous comparer Erdogan et son programme à la naissance d’une dictature ?

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_constitutionnel_turc_de_2017

http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2017/04/14/turquie-pourquoi-erdogan-organise-t-il-un-referendum_5111493_3218.html

http://www.leparisien.fr/international/referendum-en-turquie-erdogan-salue-une-decision-historique-ce-qui-va-changer-16-04-2017-6859521.php

http://www.leparisien.fr/international/referendum-en-turquie-erdogan-salue-une-decision-historique-ce-qui-va-changer-16-04-2017-6859521.php

http://www.touteleurope.eu/les-politiques-europeennes/elargissement/synthese/adhesion-de-la-turquie-a-l-union-europeenne-ou-en-est-on.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170418.OBS8126/turquie-erdogan-nargue-l-europe-apres-sa-victoire-etriquee-au-referendum.html

...

Télécharger :   txt (10.6 Kb)   pdf (55.7 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club