Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Disseration

Par   •  17 Août 2017  •  2 149 Mots (9 Pages)  •  471 Vues

Page 1 sur 9

...

humaniste vise à rendre les hommes plus libres en leur développant un meilleur libre arbitre. On forme les hommes à choisir entre le bien et le mal de façon consciente (libre arbitre). Dans « De la dignité de l’homme » de Pic de la Mirandole, le libre arbitre est la seule chose qui permette de choisir de rester une bête ou de choisir de s’élever jusqu’à Dieu. L’homme a la possibilité de s’élever mais il lui faut une éducation pour cela. L’humanisme, même s’il est en rupture avec la religion, garde beaucoup d’enseignement de l’Eglise et le principe du péché originel peut être interprété comme une preuve que l’homme ne nait pas bon mais le devient. Cependant Rousseau l’homme nait bon par nature mais c’est la société dans laquelle il vit qui le corrompt. L’enseignement humaniste vise à rendre l’homme meilleur, si l’homme est déjà bon il ne devrait pas avoir besoin d’aide pour le devenir plus.

Les progrès scientifiques du XVI siècle sont notamment ceux de la médecine, développée par les humanistes qui s’étaient pris de passion pour savoir comment l’homme fonctionnait. La création de l’imprimerie est une invention marquant le domaine du savoir car elle a permis de faire distribuer des livres et de les rendre plus accessibles. Des innovations sont faites en astronomie et au l’horlogerie devient de plus en plus précise. Une invention intéressante est la machine à tricoter. Elle a permis de produire plus de vêtements mais a mis beaucoup de gens au chômage. Les innovations scientifiques telles que le moteur à vapeur qui a permis une industrialisation des secteurs d’artisanats a aussi mis de sens au chômage. Le progrès scientifique peut permettre de résoudre des problèmes mais il en apporte. Lors de l’exploitation du moteur à vapeur, beaucoup d’ouvriers vivaient dans la misère en tant que mineurs. Les progrès scientifiques ont aussi creusés des écarts sociaux important notamment avec les patrons et les ouvriers. De nos jours, le progrès scientifique pourrais permettre à notre espèce de mieux se développer mais pour qu’il puisse se développer lui-même il faut des scientifiques. L’enseignement humaniste pousse vers l’enseignement scientifique et vers l’enseignement littéraire. Rabelais, en utilisant Gargantua, poussait ses lecteurs à se développer dans le domaine des sciences. Le progrès scientifique ne peut tous résoudre car si les hommes ne sont pas bons par nature ils peuvent alors utiliser le progrès scientifique pour faire des choses très mauvaises (zyklon B et bombe nucléaire). Le progrès scientifique ne peut être utile et ne peut résoudre des problèmes que quand l’éducation des personnes l’utilisant permet d’en faire des choses bien. Dans le livre « Brave new world » la science est utilisée pour crée des hommes plus intelligent et mieux physiquement mais cette science n’est utilisée que pour une faible partie de la population et une science similaire permet de rendre des humains bêtes et inaptes physiquement. Ici, la science est utilisé pour l’intérêt d’une élite et non pas du bien de tous. Cela crée un contexte de dystopie. Le progrès scientifique pourrait régler les problèmes des hommes si l’éducation des hommes l’utilisant le permet.

L’enseignement humaniste rendrait meilleur car il permet de développer le libre arbitre qui est la capacité à faire des choix mais aussi de choisir entre le bien et le mal. Il rend plus libre car il nous rend moins influençable. L’humanisme peut nous rendre plus heureux car il nous instruit et nous permet de nous développer, de développer notre libre arbitre et notre jugement critique. Pour Erasme, l’humanisme vise à rendre les hommes meilleurs en les rendant plus libre grâce aux connaissances. Le modèle antique pousse à l’apprentissage de la philosophie qui permet de développer la conscience. Le jugement critique est accompagné d’une réflexion qui permet à l’homme de comprendre ce qu’il fait ou a fait. Le libre arbitre concise à savoir ce que l’homme va faire car il permet de choisir entre le bien et le mal. L’enseignement humaniste permet aux hommes de choisir leur destin. L’enseignement humaniste place aussi une grande confiance en l’homme, Rabelais dans Pantagruel illustre la confiance en l’homme dans la lettre de Gargantua à Pantagruel. Gargantua conseille sont enfant pour son éducation. Même si on peut voir quelques marques injonctives, ce sont principalement des conseils dans lesquelles il place un amour paternel. Il place une grande confiance en son fils pour qu’il s’instruise. Rabelais exprime bien l’humanisme qui rend meilleur car avec Gargantua il nous montre la vie d’un enfant très simplet qui évolue pour devenir un père instruit voulant aussi instruire son fils.

Si l’humanisme place sa confiance en l’homme, l’homme peut-il croire en lui-même ? L’humanisme est un mouvement crée par des hommes qui croient en d’autres hommes et surtout aux générations futures qu’ils forment. Rabelais avec « L »abbaye de Thélème » qui nous montre une utopie humaniste nous prouve que l’homme peut croire en l’humanisme et en lui-même. Il prévient son lecteur que ce qu’il doit voir n’est pas le texte mais les propos. Thélème est un endroit où les gens sont libres, heureux, cultivés, ayant un libre arbitre et un libre arbitre et un jugement critique. Dans cette abbaye, les espoirs placés en l’homme ont aboutis et les gens vivant là-bas croient eux aussi en l’humanisme et par conséquent en eux-mêmes. Rabelais prévenait qu’il ne fallait pas le prendre au pied de la lettre mais qui ne fallait lire entre les lignes pour dégager ses propos (la substantifique moelle).

L’humanisme est un mouvement qui s’est développé au XV à la fin du Moyen-Age. C’est un mouvement de pensées anicien prenant ses bases dans l’antiquité. Notre société actuelle est différente et nos mœurs ont complètement changés. L’humanisme met la barre très haute pour l’éducation. Rabelais soulignais dans la lettre de Gargantua à Pantagruel qu’une éducation humaniste était une éducation très exigeante. Gargantua prévient son fils qu’atteindre un niveau d’enseignement est difficile. Rabelais disait qu’une science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Pour Rabelais ce n’est pas les découvertes qui sont mauvaises mais les inventions qui peuvent l’être. Un humanisme moderne doit exister car il pousse à l’excellence et essaye de rendre les hommes meilleurs.

L’humanisme est un mouvement qui prône la foi en l’homme. Même si les valeurs chrétiennes sont toujours présentes, l’humanisme est anthropomorphique et place l’homme au centre de ses préoccupations. L’enseignement humaniste veut rendre les hommes plus libres

...

Télécharger :   txt (14.1 Kb)   pdf (94.8 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club