Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cataluna

Par   •  3 Décembre 2018  •  1 109 Mots (5 Pages)  •  546 Vues

Page 1 sur 5

...

Il parle alors de tranquilité, de confiance en l’avenir et d’espoir.

DISCOURS PUIGDEMONT AU PARLEMENT CATALAN

- Il tente d’expliquer les conséquences politiques du référendum du 1er octobre

- Moment historique avec conséquences importantes. Loin d’être une autorité locale, la Catalogne est une affaire européenne.

- S’estimant agir dans les termes de la légalité, il s’est engagé « à appliquer » le résultat des urnes mais a suspendu la proclamation d’indépendance, le temps de dialoguer avec le gouvernement espagnol. Madrid avait refusé, avant son intervention, toute médiation, jugeant le référendum illégal.

- Revenant sur les conditions du vote du 1er octobre, émaillé de violences policières, le président de la communauté autonome de Catalogne a proposé son analyse historique de la revendication d’indépendance catalane, évoquant « humiliation » et « persécution judiciaire ».

- Considérant son attitude comme responsable, Puigdemont a appelé l’Union européenne à observer l’attitude du gouvernement espagnol.

DERNIÈRE MINUTE

- Le 11 octobre, lremier ministre Mariano Rajoy demande à Carles PUIGDEMONT de clarifier sa position sur l’indépendance avant lundi 10h + Enonce qu’il veut utiliser l’article 155 de la Constitution pour mettre sous tutelle la Catalogne

- Carles PUIGDEMONT diffuse une lettre au gouvernement, où il propose à Madrid un délai de 2 mois pour négocier.

- « parler […] du problème que pose la majorité du peuple catalan, qui veut entreprendre son chemin comme pays indépendant dans le cadre européen ».

- « En finir avec la répression contre le peuple et le gouvernement de Catalogne. »

- Fixer, « le plus tôt possible, une réunion qui nous permette d’explorer les premiers accords ».

- Le premier ministre a refusé (fin de non-recevoir) => avant jeudi matin (19 octobre)

- « Prolonger cette situation d’incertitude ne fait que favoriser ceux qui prétendent détruire l’entente civique et imposer un projet radical et appauvrissant pour la Catalogne », a poursuivi M. Rajoy dans sa missive, avant d’insister sur la nécessité d’un retour au respect de l’Etat de droit, condition « préliminaire à tout débat démocratique »

- Article 155: « Si une région autonome ne respecte pas les obligations que la Constitution ou d’autres lois lui imposent, ou agit de manière à porter atteinte gravement à l’intérêt général de l’Espagne, le gouvernement, après avertissement au président de la région autonome, et dans le cas où il n’a pas de réponse, avec l’approbation de la majorité absolue du Sénat, pourra adopter les mesures nécessaires pour le contraindre au respect de ces obligations ou à la protection de l’intérêt général mentionné. » (« Si una Comunidad Autónoma no cumpliere las obligaciones que la Constitución u otras leyes le impongan, o actuare de forma que atente gravemente al interés general de España, el Gobierno, previo requerimiento al Presidente de la Comunidad Autónoma y, en el caso de no ser atendido, con la aprobación por mayoría absoluta del Senado, podrá adoptar las medidas necesarias para obligar a aquélla al cumplimiento forzoso de dichas obligaciones o para la protección del mencionado interés general »)

- « No hay mediación posible entre la ley democrática y la desobediencia"

...

Télécharger :   txt (7.6 Kb)   pdf (49.5 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club