Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La Chine et le monde depuis 1949

Par   •  24 Août 2018  •  1 713 Mots (7 Pages)  •  85 Vues

Page 1 sur 7

...

Justification du plan :

Le sujet de La Chine et le monde depuis 1949 et un sujet qui tient sur la longue durée, en effet il se déroule sur une soixantaine d’années environ c’est pour cela qu’il est préférable de choisir un plan chronologique. Le sujet part du présupposé que la Chine s’est affirmée sur la scène internationale. Il a donc fallu s’interroger sur les modalités de cette affirmation, sur sa portée et sur ses limites. Nous avons choisi d’évoquer les trois principales phases au niveau chronologique c’est-à-dire dans un premier temps la Chine Maoïste, l’ouverture de la Chine à l’occident et enfin la Chine considérée comme l’atelier du monde. Il s’agissait ici d’un sujet d’histoire mais aussi de géopolitique et il a fallu mobiliser le vocabulaire spécifique à la discipline, comme les notions de puissances, d’émergence, d’hégémonie ainsi que de zones d’influence.

Les expressions « Moyen-Orient » et « Proche-Orient » représentent deux entités relevant d’une logique géopolitique, et non pas géographique, assez floues, couramment utilisées aujourd’hui dans les médias et que l’on a tendance à confondre. L’Orient a marqué pendant des siècles les limites de l’influence européenne : il est proche, moyen ou extrême en fonction de la distance qui le sépare du Vieux continent. Quelles sont les origines et les évolutions de ces deux termes ?

Origines des notions de Moyen-Orient et Proche-Orient

L’expression de Moyen-Orient vient de la traduction de l’anglais Middle East. Elle remonte au début du XXème siècle et est utilisée pour la première fois en 1902 par l’historien et stratège naval américain Alfred T. Mahan (1840-1914). Le Middle East anglo-saxon désigne alors les territoires situés entre la Méditerranée, l’Empire des Indes britanniques et l’Asie orientale, soit la Péninsule arabique, le Golfe, la Mésopotamie et le monde persan. Quant au Proche-Orient, il est considéré comme l’espace englobant les Balkans, l’Anatolie, le Levant et l’Egypte. La notion de Moyen-Orient s’inscrit ici dans le cadre des ambitions du British India Office d’étendre son influence aux contrées qui marquent la route des Indes.

Après la Première Guerre mondiale, les Français utilisent l’expression de Proche-Orient comme un synonyme du terme « Levant » qui date du XVIème siècle. Avec l’instauration des régimes mandataires français dans les années 1920, la Syrie et le Liban sont ainsi désignés comme des Etats du Proche-Orient, alors que la Palestine, l’Irak et la Transjordanie, sous mandat britannique, sont considérés par les Britanniques comme appartenant à la zone Moyen-Orient. On tend alors à assimiler le terme de Proche-Orient à la vision française et celui de Moyen-Orient à une approche plus anglo-saxonne. L’élargissement du terme de Moyen-Orient après la Seconde Guerre mondiale Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la région devient stratégique avec le développement de la production pétrolière dans le Golfe et en Iran. Ainsi les Occidentaux repensent-ils la région de manière plus vaste, intégrant progressivement le Proche-Orient dans un Moyen-Orient élargi. Le Proche-Orient désigne alors généralement les espaces de l’est méditerranéen, de la Turquie à l’Egypte, mais reste indissociable du terme de Moyen-Orient. Le Moyen-Orient peut ainsi se définir par l’Orient arabe (Syrie, Liban, Israël, Palestine, Jordanie, Irak, Egypte, Arabie Saoudite, Koweït, Emirats arabes unis, Qatar, Bahreïn, Oman, Yémen) ou être élargi à des Etats non arabes tels que la Turquie et l’Iran. Parfois, Djibouti, le Soudan ou la Libye sont également inclus à ce vaste ensemble géopolitique. La délimitation du Moyen-Orient est donc indéfiniment modulable selon les critères politiques et analytiques de l’approche. A titre d’exemple, on peut noter que l’ONU comprend par Moyen-Orient les Etats du Proche-Orient s’étendant de l’Egypte à la Turquie mais également l’Afghanistan, l’Iran et l’Ethiopie. Enfin, l’Afrique du Nord est généralement exclue de la sphère moyen-orientale et les géographes et historiens arabes séparent communément le Maghreb (Occident) constitué du Maroc, de Algérie, de la Tunisie et parfois de la Mauritanie et de la Libye au Machrek (Orient). Le Moyen et le Proche-Orient sont donc des notions qui varient selon l’approche envisagée, mais qui désignent une zone particulièrement stratégique, carrefour entre les continents asiatiques, européens et africains, berceau des trois principales religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam) et vaste région ethniquement et culturellement très riche.

...

Télécharger :   txt (11.2 Kb)   pdf (56.5 Kb)   docx (16.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club