Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les Etats-Unis et le monde depuis 1991

Par   •  28 Juin 2018  •  1 227 Mots (5 Pages)  •  108 Vues

Page 1 sur 5

...

Les États-Unis sous le mandat de George W. Bush (2001-2009) essuient de nombreuses critiques et rencontrent des difficultés. Un important mouvement mondial de contestation apparaît en 2003 lors de l'invasion de l'Irak. De plus, les victoires américaines en Irak et en Afghanistan sont très relatives. L'Irak est en proie au chaos depuis la chute de Saddam Hussein et les talibans contrôlent toujours une grande partie de l'Afghanistan.

L’unilatéralisme de George W. Bush, a alimenté un antiaméricanisme dans les pays arabes et musulmans. Il a également ravivé les tensions dans le conflit israélo-palestiniens. Cet unilatéralisme a aussi, chez les Occidentaux, amené un antiaméricanisme qui n’apprécient pas la non-ratification des accords de Kyoto portant sur la régulation des gaz à effet de serre, de traité d’interdiction complète des essais nucléaires ou encore des accords de Genève sur les prisonniers de guerre. Les méthodes utilisées par les États-Unis, et notamment la torture, dans la prison d'Abou Ghraïb et à Guantanamo sont critiquées. Et les défenseurs des droits de l'Homme s'insurgent contre ces pratiques.

La contestation de l'impérialisme américain touche l'Amérique latine et des pays se regroupent autour du président vénézuélien Hugo Chavez (ami inconditionnel de Fidel Castro) qui nationalise le secteur du pétrole dans son pays au détriment des intérêts américains.

La situation internationale a bien changé. Les puissances émergentes, comme la Chine, acquièrent une dimension économique et commerciale leur permettant de « critiquer » la politique diplomatique et militaire des États-Unis.

Mais malgré la crise économique financière survenue en 2008 (la faillite de la banque la Lehman Brothers à cause des surprimes) qui affaiblit les Etats-Unis il reste une grande puissance économique et financière. De même que leur puissance culturelle l’un de leurs points forts. Point culminant du soft power et du smart power, L’américain « way of life » continue de faire rêver encore aujourd’hui.

L’arrivée au pouvoir de Barack Obama en 2009, il modifie incontestablement la donne, car d’un unilatéralisme, il passe à un multilatéralisme. Dès 2009, il réserve son premier voyage au monde arabe à l’Egypte. Au Caire, il prononce un discours de paix visant à adoucir les relations du monde Moyen -Orient et les Etats -Unis. Il organise le retrait progressif des troupes américaines en Irak et en Afghanistan.

Il redonne sa place à l’ONU et ne veulent plus être les acteurs principaux des interventions internationales. Ainsi, la France et la Grande-Bretagne interviennent pour faire chuter le régime de Kadhafi en Libye. La France intervient au Mali pour lutter contre AQMI. Ils reprennent les discussions avec le régime communiste de Cuba en décembre 2014.

En conclusion, les Etats-Unis sont donc encore une puissance de premier plan, puisqu’ils en ont tous les atouts et que leur puissance culturelle est toujours très influente. Cependant, Ils sont toujours très critiqués, la fermeture annoncée de Guantanamo n’est toujours pas réalisée. L’utilisation de drones militaires par les Etats-Unis est toujours critiquée à cause des dégâts qu’ils causent sur les civils et en particulier pour les assassinats ciblés. Et leurs images à l’internationale ne va pas en s’arrangeant avec la médiatisation mondiale de leur élection présidentielle mettant en jeux un personnage ridiculement haut en couleur et en promesse de terreur.

...

Télécharger :   txt (8.1 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (13.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club