Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Kandinsky

Par   •  14 Août 2017  •  1 417 Mots (6 Pages)  •  479 Vues

Page 1 sur 6

...

Pour comprendre ce tableau, il faut voir l’intensité visuelle des formes et des couleurs, chères à Kandinsky. Leur position, leur disposition, leur relation sur la toile a été savamment réfléchie par leur auteur, ce qui donne une harmonie d’ensemble.

Il a réalisé auparavant de nombreuses études et aquarelles, utilisant les motifs figuratifs. Puis par la peinture à l’huile, ces motifs deviennent des espèces de hiéroglyphes, des tâches, qui semblent suspendues ou dans un mouvement rotatif. Son but : donner à voir des émotions. C’est pour lui le langage de la sensibilité qui ne peut s’exprimer par la parole ou l’écriture.

Grâce à Monet, Kandinsky découvre que la couleur est plus importante que l’objet représenté. Par un opéra de Wagner, Lohengrin, et Rembrandt il découvre que la musique correspond à des couleurs. Il dit voir la structure de la musique, comme s’il s’agissait d’un dessin. Kandinsky était synesthèse, et il affirmait qu’il pouvait associer les couleurs à des instruments précis : le jaune pour la trompette, l’orange pour l’alto, le rouge pour le tuba …

Il faut, selon Kandinsky, produire dans le sujet qui regarde un jeu des couleurs tel qu’il s’apparente à un rythme musical.

Conclusion :

Ce tableau allie une grande maîtrise technique et une certaine évidence des formes. Kandinsky est arrivé à nous transporter dans son monde mélangé de couleurs et de sons, il suffit d’arriver à se détacher du monde figuratif qui nous entoure pour se laisser transporter.

Ce tableau révèle hormis ces couleurs, une très grande musicalité, comme si les formes étaient finalement, les notes de musique posées sur une portée.

« Le contact de l’angle aigu d’un triangle avec un cercle n’a pas d’effet moindre que celui du doigt de Dieu avec le doigt d’Adam chez Michel-Ange. » cité par Philippe Sers dans « Kandinsky, philosophie de l’art abstrait : peinture, poésie, scénographie » - Skira, 2003 (p. 129-130). A l’observation du tableau de Kandinsky et en faisant référence à la fresque de Michel-Ange, êtesvous d’accord avec la citation de l’artiste ? Justifiez votre réponse.

Le contexte d’avant-garde

Le Suprématisme et le Constructivisme sont 2 mouvements avant-gardistes liés, par leurs philosophies ainsi que par leurs artistes. Tous 2 ont débutés en Russie. Le suprématisme est la non-représentation, et le Constructivisme souhaite orienter l’art vers une production d’objets utilitaires et construits.

Kandinsky est l’un des fondateurs de l’art abstrait. Vers 1910, il renonce à représenter la réalité et ses tableaux deviennent une symbolique de tâches colorées qui éclatent dans tous les sens. Les tâches deviennent ensuite plus géométriques, mais il ne cherche qu’un but : donner des émotions. C’est pour lui le langage de la sensibilité, ce qu’il ne peut s’exprimer par la parole ou par l’écriture.

Son enseignement au Bauhaus

Kandinsky ne s’est jamais politiquement engagé auprès des Russes. Il s’en voit donc de plus en plus isolé artistiquement et ces conditions matérielles deviennent de plus en plus difficiles.

En 1921, il quitte l’Union Soviétique pour Berlin. C’est en mars 1922 qui enseigne officiellement au Bauhaus, il est maître des formes à l’atelier de peinture murale. Il publie également des articles publié par le Bauhaus, il participe également à des expositions collectives, et présente des expositions personnelles.

La période du Bauhaus est celle d’une intense production et celle ou sont génie est le plus reconnu.

Le rapport à la musique

A 29 ans il a été bouleversé par un opéra de Wagner, Lohengrin, où il dit voir la structure de la musique avec ces yeux, comme s’il s’agissait d’un dessin. Kandinsky était synesthèse, et il affirmait qu’il pouvait associer les couleurs à des instruments précis : le jaune pour la trompette, l’orange pour l’alto, le rouge pour le tuba …

Il faut, selon Kandinsky, produire dans le sujet qui regarde un jeu des couleurs tel qu’il s’apparente à un rythme musical.

...

Télécharger :   txt (9.2 Kb)   pdf (53.5 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club