Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le sacrophage des époux

Par   •  23 Novembre 2018  •  3 195 Mots (13 Pages)  •  348 Vues

Page 1 sur 13

...

Un autre hypothèse dit qu'elle représenterait « la création de l'homme et de la femme », debouts nus, face à Dieu le père, assis, faisant le geste de commandement. Jésus tient le rouleau de la Loi et pose une main sur Eve, alors que l'apôtre Pierre à sa droite, pose la main sur Adam.

On a pu y voir aussi la représentation de « la Trinité » avec Dieu, Jesus et le Saint-Esprit, le personnage à l'extrémité gauche serait là simplement comme témoin.

8 : On a un personnage représenté en miniature assis sur un lit, un personnage lui touche la tête de sa main droite. C'est la représentation de « La guérison d'un paralytique » Jesus arrive a Capharnaüm ; on lui apporte un paralytique étendu sur un lit appelé le grabat, qu'il guérit aussitôt.

« On vient lui apporter un paralytique, soulevé par quatre hommes. Jésus voyant leur foi, dit au paralytique : Je te l'ordonne, lève-toi, prends ton grabat et va-t'en chez toi » [Mt 2, 1-12]

C'est grâce à la présence du grabat qu'on reconnaît la scène.

9 : Au centre on représenté dans un médaillon en coquille le portrait d'un couple vu en buste. L'épouse est parée de bijoux, elle est tournée vers son mari et lui tient le bras. L'homme à le visage rond et les cheveux courts, habillé d'une toge dont un pan lui barre la poitrine. C'est un détail vestimentaire courant du IIIème siècle cela montre que c'est une personne aisée.

l'homme tient le volumen (parchemin faisant référence soit à la connaissance de la loi divine, soit à celle de la culture classique). Symboliquement, cette scène évoque l'image du mariage idéal et de la fidélité, mettant en avant les vertus du défunt.

Représenter le couple de défunts est une pratique de l'art funéraire antique qui apparaît au IIIème siècle et qui met en valeur le portrait des défunt. Cette pratique s'est perpétuée chez les chrétiens jusqu'au Ve siècle.

10- La guérison de l'aveugle-né (Nouveau Testament)

L'aveugle est amené (peut-être par un apôtre) devant Jésus qui tourne son visage vers lui (exceptionnellement il ne le touche pas au visage afin de le guérir. Il est représenté de petite taille, ceci pour souligner la différence entre le miraculé et Jésus le guérisseur.

Le miracle de la guérison d'un aveugle revient à de nombreuses reprises dans les évangiles des quatre évangélistes. L'aveugle symbolise celui qui n'a pas encore la foi et qui vit dans les ténèbres. Jésus, en lui ouvrant les yeux lui révèle la lumière divine et la lumière terrestre. « En passant Jésus vit un homme aveugle de naissance […] Il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive et lui dit : va te laver à la piscine de Siloé. L'aveugle s'en alla donc, il se lava et revint en voyant clair » [Jean 9, 6-7]

11- Le miracle de la cananéenne ou la guérison de l'hémorroïSSE (Nouveau Testament)

L'iconographie est sans ambiguïté : la cananéenne est agenouillée, enveloppée dans un drapé (la palla : vêtement féminin de l'époque romaine). Elle touche l'extrémité du manteau du Christ, qui étend la main sur elle.

Les quatre évangélistes racontent le miracle de la guérison d'une femme atteinte d'hémorragies, qui, en touchant la frange du manteau du Christ fut sauvée. « Car elle se disait en elle-même : si seulement je touche son manteau, je serai sauvée » [Matthieu 9, 20-22]

12- L'annonce du reniement de Pierre (Nouveau Testament)

La scène du reniement de Pierre a eu un succès immense en symbolisant, à travers le pardon de Pierre, le pardon de tout le peuple chrétien. « Jésus lui répliqua : en vérité je te le dis, cette nuit même, avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois » [Matthieu 26, 34] Le coq qui figure au nombre des attributs distinctifs de saint Pierre, se situe entre Pierre (barbu) et Jésus (imberbe).

13 : Une femme voilée est assise toute a gauche de la scène, elle porte un enfant sur ces genoux. Il s'agit de Marie qui porte l'enfant Jesus, derrière elle il s'agit de Joseph. Devant elle, 3 personnages accompagnés de chameaux que l'on apercoit en arrière plan, ce n'est autre que les rois mages qui offrent leur présents (l'or ,l'encens et la myrrhe)le premier d'entre eux désigne l'étoile qui les conduits jusqu'à lui.cette scène est « L'adoration des mages » ils sont représentaient en costume perse avec le bonnet phrygien, un pantalon et le chiton.

14 : Un homme tient un baton dans la main et 3 jarres sont a ses pieds, c'est la représentation des « Noces de Cana ». C'est le premier miracle que Jesus fait, il transforme l'eau contenu dans les jarres en vin.

15 : Un homme touche l'assiette qu'un enfant vient lui apporter et à ces pieds se trouve 4 paniers. C'est « la multiplication des pains et des poissons » ou un enfant lui apporte une assiette de poisson afin qu'il les multiplie. On a aussi les panières de pains a ses pieds qu'il va aussi multiplier.

16 : La scène représente 3 personnages : un homme tenant un baton et 2 autre agenouillée devant une colonne torsadée qui est la figuration d'une source. Il s'agit du « baptême de ceinturion Corneille » et de l'épisode de «La source miraculeuse ». L'histoire de Pierre et du ceinturion est associée à celle de Moïse dans le désert. Les premiers chrétiens voit en Moïse la préfiguration de Pierre. C'est pour cela que les deux scènes sont associées : Pierre baptisant le ceinturion et Moïse baptisant le peuple élu avec la source.

17 : La scène est composée de deux personnages, celui de gauche est assis sur une pierre sous un arbre et devant lui un personnage se tient debout. C'est la scène de « L'enseignement de St Pierre » ou « La chaire de St Pierre » Le personnage assis et Pierre. La pierre sur laquelle il est assis évoque la caractère inébranlable du siège de l'apôtre, et le personnage devant lui est un soldat qui évoque la militia christi, l'armée du christ.

- Analyse : Ancien et Nouveau testament

Toutes les scènes représentées sur ce sarcophage sont issus de l'ancien ou du nouveau testament ce qui est une caractéristique de l'art paléochrétien.

L'iconographie

...

Télécharger :   txt (19 Kb)   pdf (64.2 Kb)   docx (21.3 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club