Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Puissances et tensions dans le monde de la 1GM à nos jours

Par   •  30 Novembre 2018  •  2 150 Mots (9 Pages)  •  329 Vues

Page 1 sur 9

...

- Un intérêt économique puisque les USA ont fait des prêts d’argent à la France et à l’Angleterre

- Il s’inquiète des nouvelles tensions qui apparaissent en Europe avec une Allemagne en crise qui doit des réparations de guerre à la Triple Entente de plus que la France souhaite et espère que l’Europe sera rapidement pacifiée

- Il explique que l’Allemagne doit être punie mais souhaite qu’elle sorte du marasme économique et qu’elle ne soit pas trop affaiblie car elle représente une condition importante pour garantir la paix. D’ailleurs, les USA engagent ce qu’on appelle la Diplomatie du dollar de 1924 à 1929

Malgré la posture isolationniste de ses dirigeants, les USA continuent à s’intéresser aux affaires européennes. D’ailleurs, ils parviennent à imposer un allègement des réparations allemandes avec deux plans :

- Dawes (1924)

- Young (1929)

Aussi à la fin des années 1920, règne une sorte de pacifisme sur les relations internationales avec un pacte signé en 1928 par 57 pays par Briant-Kellogg qui met la guerre comme hors la loi. Ainsi, les USA montrent que même s’ils ne participent pas à la SDN, ils sont prêts à utiliser leur influence dans les relations internationales afin d’éviter les guerres.

2- Une puissance économique et culturelle de plus en plus prépondérante

C’est une puissance culturelle car les USA deviennent peu à peu un acteur majeur influençant le monde dans plusieurs domaines tels que le cinéma dans les années 1910 avec les studios qui produisent des films à Hollywood qui parviennent peu à peu à conquérir les marchés mondiaux (King-Kong en 1933) dont les films diffusent l’image d’un pays moderne de par les effets spéciaux, l’industrie du dessin animée avec la création de la firme Walt Disney en 1923 qui produit le plus rentable des dessins animés : Blanche neige et les sept nains en 1937 et de la musique avec le jazz né à la Nouvelle- Orléans faisant danser les parisien(es) dans les années folles.

C’est aussi une puissance économique puisque les USA s’affirment comme étant la 1ere puissance économique mondiale possédant en 1919 près de 45% des stocks d’or du monde, ils représentent le 1ere puissance commerciale devant l’Angleterre puisque les firmes américaines sont de plus en plus présentes à l’étranger notamment l’entreprise General Motors qui est présente depuis les années 30 en Angleterre, au Canada, en Allemagne et en Argentine et que les investissements américains à l’étranger sont de plus en plus nombreux leurs parts passant de 6% à 35% d’investissements mondiaux entre 1920 et 1929.

3- Les conséquences économiques et diplomatiques de la crise de 1929

La crise met un frein aux dynamiques des années 20. D’ailleurs, la crise qui est d’origine américaine devient rapidement mondiale notamment lorsque les investisseurs américains décident de rapatrier les capitaux investis notamment dans les pays européens. Du fait, les pays européens ne parviennent plus à rembourser les prêts de la 1GM. Les Etats-Unis sont également très touchés et la réponse apportée par les politiques est le protectionnisme avec la réduction des importations afin de pouvoir favoriser la production nationale. En 1932, Roosevelt (démocrate) est élu président. Toutefois dans un contexte de crise, il mène d’abord une politique plutôt isolationniste et protectionniste. Sur le plan diplomatique, les Etats-Unis observent les montées de nouvelles tensions en Europe avec l’arrivée au pouvoir de Hitler en 33 et à la guerre civile espagnole de 36 à 39. Néanmoins, le Congrès vote des lois de neutralité entre 1953 et 37 interdisant les ventes d’armes et de prêts aux pays en guerre puisque le pays a encore en mémoire leur intervention de la 1GM. Toutefois peu à peu, Roosevelt change de ligne politique car il s’inquiète notamment des volontés expansionnistes de différents pays (Japon en guerre avec la Chine depuis 31, l’Allemagne et l’Italie). En 1937 tout en précisant que les Etats-Unis doivent restés en dehors de la guerre, Roosevelt prononce un discours en octobre dans lequel il veut mettre à l’écart les pays menaçants tels que l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Pourtant, la 2GM commence le 1er septembre 1939 avec l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie.

C- Les Etats-Unis et le Seconde Guerre Mondiale

1- Une sortie progressive de l’isolationnisme (1939-41)

Après deux mois de conflit, Roosevelt parvient à convaincre le Congrès de revoir les lois de neutralité ce qui permet la vente d’armes aux pays en guerre contre l’Allemagne nazie à deux conditions :

- Que les pays européens payent cash

- Qu’ils s’occupent des transports de marchandises

L’engagement des Etats-Unis est donc tout d’abord totalement indirecte dû au fait que l’opinion publique américaine est pacifiste et opposée à l’idée d’une intervention en Europe. En 1940, l’« America first committee » se forme et reprend le slogan de Warren Harding afin de faire pressions sur les démocrates. Ce comité rassemble jusqu’à 800 milles membres ce qui contraint Roosevelt à en tenir compte dans le cadre de la démocratie. Toutefois, la tournure que prend la guerre avec la défaite de la France en juin 1940 inquiète de plus en plus Roosevelt mais aussi l’opinion publique américaine ce qui contribue à sa modification. D’ailleurs peu à peu, Roosevelt tente de préparer son opinion publique à une hypothétique entrée en guerre d’autant plus qu’il est réélu en 1940 ce qui lui donne plus de légitimité. Le discours de Roosevelt du 6 janvier 1941 intitulé « Les 4 libertés », affirme différentes valeurs qui doivent organiser le monde, représentation d’une opposition aux régimes totalitaires :

- La paix

- La liberté d’expression

- La liberté de conscience

- La liberté économique

D’ailleurs le 11 mars 1941, les Etats-Unis poursuivent leur engagement progressif avec la loi prêt-bail autorisant la fourniture de prêts d’armes aux adversaires de l’axe (Angleterre et Russie). Aussi, le 14 aout 1941 c’est-à-dire quelques semaines après l’opération « Barbarossa », Roosevelt rencontre le 1er ministre britannique Churchill

...

Télécharger :   txt (14 Kb)   pdf (59.6 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club