Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Thèse pour obtenir le grade de docteur de l'université de Grenoble

Par   •  21 Juin 2018  •  115 543 Mots (463 Pages)  •  102 Vues

Page 1 sur 463

...

non accelerating inflation rate of unemployment NEC : Nouvelle Economie Classique

OCDE : Organisation du Commerce et du Développement Economique

PIB : Produit Intérieur Brut

PNA : Produit National Agricole

PNB : Produit National Brut

PSC : Pacte de Stabilité et de Croissance

RME : Ressortissants Marocains à l‟Etranger

TAJJ : Taux d’Argent au Jour le Jour

TCEN : Taux de Change Effectif Nominal

TCER : Taux de Change Effectif Réel

TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée

UE : Union Européenne

UNESCO : United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

SOMMAIRE

INTRODUCTION GENERALE 7

CHAPITRE 1 : LES FONDEMENTS THEORIQUES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE 25

SECTION 1 : CREDIBILITE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET STABILITE DES PRIX 26

SECTION 2 : DISCIPLINE BUDGETAIRE : UNE EQUATION COMPTABLE 40

CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE 65

SECTION 1 : LA STRATEGIE DE LA POLITIQUE MONETAIRE 65

SECTION 2 : MECANISMES ET EFFETS DE TRANSMISSION MONETAIRES 94

CHAPITRE 3 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE 123

SECTION 1 : LES AJUSTEMENTS BUDGETAIRES 123

SECTION 2 : FAIBLE REACTIVITE DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE 146

CHAPITRE 4 : PERFORMANCES ECONOMIQUES ET QUALITE DE LA STABILITE 174

SECTION 1 : UNE CROISSANCE BRIDEE PAR L’ATONIE DE LA DEMANDE 174

SECTION 2 : UN CHOMAGE DE MASSE A FORTE PROPORTION DE DIPLOMES 205

CHAPITRE 5 : POLITIQUE ECONOMIQUE ET APPROCHE PAR LES CAPACITES 233

SECTION 1 : L‟APPROCHE PAR LES CAPACITES : UN CADRE D’EVALUATION DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE 233

SECTION 2 : CROISSANCE MOLLE ET ETENDUE DES LIBERTES REELLES 253

CONCLUSION GENERALE 291

POLITIQUE ECONOMIQUE ET CRISE FINANCIERE : L’HYPOTHESE DE RESILIENCE EN QUESTION 293

1. LES EFFETS DE LA CRISE ET SES CANAUX DE TRANSMISSION 294

2. CRISE ET REPONSES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE 302

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 308

TABLE DES ILLUSTRATIONS 321

TABLE DES MATIERES 324

ANNEXES 326

INTRODUCTION GENERALE

Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

René Char.

Le Maroc, à l‟instar des pays en voie de développement, ne s‟est pas soustrait aux recommandations du Consensus de Washington1 en faisant de la stabilité macroéconomique sa préoccupation majeure. En effet, l‟économie marocaine a connu à la fin des années quatre vingt dix, un ensemble de mutations et de changements d‟ordre politique et économique qui répondent aux directives des Institutions Financières Internationales. On assiste d‟une part, à

une succession de réformes axées sur de nouvelles règles impliquant des mesures de libéralisation et d‟autre part, à un discours optimiste plus affiché cherchant à confiner les tensions et créer un climat de détente. Les éléments ayant entraîné une nouvelle gouvernance à la fois politique et économique sont nombreux. Parmi ceux-là, sur le plan politique, un gouvernement d‟alternance consensuelle et de réconciliation est nommé en 1998 sur les bases d‟une Constitution nouvellement révisée (1996). La situation économique du pays réclamait ce changement de gouvernement qui d‟ailleurs, a joui de l’appui de l’opinion publique. Economiquement, le chômage prenait une ampleur inquiétante et les inégalités exacerbaient les tensions. Le gouvernement d‟alternance cherchait alors, i) à restaurer l‟image du pays à l‟étranger, ii) à veiller au respect des libertés et iii) à relancer la croissance économique.

L‟intégration de l‟économie à l‟échelle mondiale suscite un changement des structures à travers lequel les décideurs publics cherchent à réaliser une allocation des ressources plus efficiente socialement et économiquement. Ce bouleversement systémique nécessite la mise en place de réformes et ce, à trois niveaux : d’abord les modes de l’allocation de ressources (monnaie, prix, ...), ensuite, la répartition du pouvoir d’allocation de ressources entre les agents (privatisation, intermédiation, décentralisation), enfin, l’adoption d’un système économique basé sur des règles monétaire et budgétaire.

1 John Williamson, «Un train de réformes devenu un label galvaudé. Consensus de Washington : un bref historique et quelques suggestions», Finances et Développement, septembre 2003, pp. 10-13. Les réformes structurelles de première génération s‟inscrivent dans les programmes d‟ajustement structurels. Il s‟agit de réformes adressé au départ, aux gouvernements latino-américains, considérés inaptes à résoudre, seuls, le problème de leurs dettes. Il s‟agit d‟un consensus auquel les institutions financières internationales ont adhéré et dont les directives constituent une plate forme de restructuration économique. D‟autres réformes plus libérales, qualifiées de secondes générations cherchent à réduire les contraintes et les rigidités du marché.

Ces règles se sont imposées comme des contraintes aux décideurs publics pour expliquer les changements quant à l‟orientation, au choix et à l‟ordre des priorités de leur politique économique. Si cette dernière se résume à choisir entre les instruments permettant d‟atteindre les objectifs préétablis, aussi est –il important de distinguer un aval et un amont de la politique économique. Pour

...

Télécharger :   txt (802.3 Kb)   pdf (1.2 Mb)   docx (440.9 Kb)  
Voir 462 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club