Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Comment expliquer les points communs et les différences dans l'organisation anatomique des vertébrés ?

Par   •  7 Décembre 2017  •  1 376 Mots (6 Pages)  •  205 Vues

Page 1 sur 6

...

- D'une part si une partie de la population meurt due à une catastrophe ou autre , certains allèles peuvent se perdre , comme representé ci-dessous :

[pic 5]

- D'autre part un brassage génétique a lieu lors de la reproduction sexuée , les cellules reproductrices des parents transmettent au hasard un echantillon d'allèles de l'organisme .

[pic 6]

Penchons nous maintenant sur la selection naturelle . Contrairement à la dérive génétique , la séléction naturelle est une variation non-aléatoire de la fréquence des allèles . Les espèces vivant dans un milieu donné sont exposés à des contraintes de ce milieu ; la difficultée à trouver de la nourriture , les predateurs , trouver un habitat etc … Et ce sont donc les individus les plus ''adaptés'' à ces contraintes qui survivront le plus , et donc se reproduiront plus .

Pour illustrer cela , voici l'exmple des phalènes du bouleau durant la periode d'industrialisation de l'Angleterre au IXXe siecle . Il existait 2 varieté de papillons différentes , des papillons noirs et des papillons blanc . Durant cette periode les arbres étaient recouverts de suie , ce qui les rendaient noirs . Les papillons noirs ont donc plus survecus que les blancs , étant mieux camouflés que les blancs sur un tronc noir.

Les papillons blanc ont donc été plus victime des oiseaux que les noirs et se sont donc moins reproduits qu'eux . La fréquence des papillons blanc à donc chuté , n'étant pas adaptés à leurs milieu . En voici un schema :

Dans ce cas , on peut donc parler de selection naturelle , les papillons blanc étant moins adapté à leurs milieu que les noirs , ils ont donc moins survecu et se sont moins reproduit . [pic 7]

La sélection naturelle explique l'adaptation génétique des populations à leur milieu de vie . Elle contribue à éloigner génétiquement différentes populations d'une même espèce vivant dans des environnements distincts .

C'est donc grace à ces deux mécanismes que les populations d'une même espèce peuvent se transformer au cours du temps et que la formation de nouvelles espèces est possible . En effet , lorsque les différences génétiques deviennent trop importantes entre deux populations , elles perdent la capacité à se reproduire entre eux , elles forment donc deux nouvelles espèces distinctes l'une de l'autre . La dérive génétique et la séléction naturelle sont donc bien les deux moteurs de l'évolution des espèces .

[pic 8]

Conclusion : Les vertebré represente donc une famille d'espece animale descendant toutes d'un seul ancètre commun , qui a ''donné naissance'' à tous les vertebrés que nous connaissons aujourd'hui . Ces mêmes vertebrés que nous connaissons aujourd'hui sont le fruit d'une lente évolution au cours de millions d'années . Cette évolution est due au hasard de la dérive génétique et de la sélection naturelle , les ancètres des vertébré ayant été ''choisi'' par la nature pour survivre à leur environnement .

...

Télécharger :   txt (8.3 Kb)   pdf (74.3 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club