Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le corps comme construction structurelle et sociale

Par   •  15 Décembre 2017  •  9 874 Mots (40 Pages)  •  68 Vues

Page 1 sur 40

...

- Phénomène de gradient social de santé : augmentation continue en forme d’escalier de l’espérance de vie au fur et à mesure qu’on s’élève ds hiérarchie

- Ecart entre 2 extrêmes de la hiérarchie mais aussi entre toutes catégories professionnelles

- écart de 7 ans entre les 2 extrêmes

- A l’heure actuelle chez les hommes entre âge de 35 ans et 55 ans, les ouvriers ont 2 fois plus de risque de décéder que les cadres

Espérance de vie en bonne santé, chez homme, à 35 ans

- Ecart de bonne santé est encore plus important entre ouvrier et cadres

Cadre

Ouvrier

Ecart

Espérance de vie totale

46

39

7

Espérance de vie sans incapacité, en matière de soins personnels

45

38

7

Espérance de vie sans incapacité, dans les activités en général

40

32

8

Espérance de vie sans problèmes sensoriels et physiques

34

24

10

- Donc cadres vivent plus longtemps mais plus longtemps en bonne santé

- L’espérance de vie et le gradient social de santé

- Phénomène de l’augmentation pdt début du 20e siècle des inégalités de santé :

- l’espérance de vie a augmenté pr l’ensemble de la population sauf qu’elle augmente plus vite pr catégorie supérieur du tableau donc l’écart entre catégories professionnelles se creuse.

- Ces phénomènes d’inégalité de santé, ce sont des phénomènes que l’on retrouve ds la plupart des pays (occidentaux).

- Sauf que parmi pays occidentaux et européens, c’est la France qui enregistrent les plus fortes inégalités sociales.

- Hommes cadres fr sont ceux qui vivent le plus lgtps (78 ans)

- femmes cadres fr (+ professions intermédiaires fr) sont celles qui vivent le + lgtps ds monde (à égalité aux femmes japonaises ➔ 85 ans)

- Les ouvriers fr sont les ouvriers européens qui vivent le moins lgtps (moins que pays nordiques et du sud de l’Europe).

- Décèdent le plus de cancer du poumon et VADS (cancer des voies aérodigestives supérieures liées aux conditions de travail et comportement à risque de sentiment d’exclusion).

- Il ne s’agit pas ici de dire que les autres catégories professionnelles ne souffrent pas au travail mais on peut aussi parler d’effets délétères du travail chez d’autres situations professionnelles

- ex : employés qui ont espérance de vie plus proche des ouvriers que des cadres

- Mise en avant des agriculteurs exploitants :

- ont une espérance de vie équivalente à celle des artisans car proche (autonomie + ressources financières)

- ces agriculteurs sont ds le bas du tableau pr espérance de vie en bonne santé (plus proche des ouvriers) qui s’explique par conditions (sont proche des ouvriers, contact avc machines et produits chimiques).

- Mise en avant du travail néfaste ds catégorie supérieure à travers le thème du Burn out : épuisement professionnel du à l’intensification du travail = stress profond, usure mental

- Concept de Burn out utilisé 1ère fois ds littérature anglais ds travail des infirmières et ensuite pr souffrance mentale des médecins et maintenant pr ensemble de la catégorie 4.

- Le travail est directement lié à 1 problème de santé sur 5.

- Si travail est néfaste pr santé peut aussi avoir effets positifs sur la santé : personnes qui sont au chromage ont 1 moins bonne état santé que personne ayant 1 emploi

Exercice de réflexion :

- « Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver » Henri Salvador

- Dépeint à la fois une réalité mais également fausse par certains côtés

- Fausse car rien faire n’est pas conserver la santé ➔ chômeurs ont moins bonne état de santé

- Vrai pr travail c’est la santé

- En même tps le travail ns expose aux risques liées aux risques du travail, aux possibles effets délétères (si je ne travaille pas je ne peux pas avoir d’accident de travail)

Chapitre 3 : Corps et interactions sociales

- Ervin Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne, 1959 : sociologue US ayant 1 approche assez originale des questions corporelles

- S’intéresse à ts nos échanges quotidiens (verbaux et corporels) qui font partie intégrante de la communication.

- Petits détails qui obéissent toutefois à des règles sociales

- Le quotidien est comme 1 théâtre où tout le monde se met en scène

- S’intéresse aux croisements des corps ds lieux publiques, manière dont on marche sur le trottoir : on se conforme ts à des règles de croisement = ordre de l’interaction

- Lieux publics et trottoirs comportent différents dangers : se percuter

- qd on se percute on peut générer 1 conflits entre les 2 personnes

- mise en place de procédure et stratégie pr éviter de se percuter pr maintenir relations apaisées avc les autres

- Ts les contact vont être régi

...

Télécharger :   txt (65 Kb)   pdf (206.4 Kb)   docx (615.1 Kb)  
Voir 39 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club