Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

LES DÉTERMINANTS FONDAMENTAUX DE L’ACTIVITE

Par   •  17 Octobre 2017  •  2 186 Mots (9 Pages)  •  347 Vues

Page 1 sur 9

...

i=Si (intérêt c’est le taux d’intérêt par l’épargne) [pic 10]

- Le prêt est donc un transfert de revenu du présent vers le futur, ou en d'autres termes, l'épargne est un transfert de pouvoir d'achat dans le temps.

- Le taux d'intérêt permet de comparer l'utilité qu'apporte dans le présent la consommation, avec l'utilité future d'une consommation reportée par l'acte d'épargne : ce taux mesure donc la préférence pour le futur par rapport au présent.

- C'est le prix de la renonciation à la consommation immédiate. Plus le taux d'intérêt sera élevé́ et plus les agents seront incités à épargner.

1.2.3 L’arbitrage intemporel du consommateur

- D’après la vision libérale néoclassique, le partage du revenu entre consommation et épargne dépend donc de 3 facteurs :

-Les préférences intemporelles du ménage

-L’ensemble des revenus présents et futurs anticipés par le ménage, c’est à dire sa richesse

-Les conditions financières existantes et en particulier le prix du transfert de pouvoir d’achat dans le temps, c’est à dire le taux d’intérêt.

- L’investissement

- L’importance de l’investissement dans l’activité économique

Définition :

-La décision d’investissement est le fait de l’entreprise qui décide de transformer des avoirs monétaires en actifs physiques ou biens de production (machine, bâtiments, usines ...), et non en actifs financiers (titres, actions, obligations...) qui correspondent au cas du placement.

-L’investissement peut également correspondre :

- Aux dépenses privées des ménages consacrées à l’achat de biens immobilier neufs

- Aux dépenses publique de l’Etat dédiés au équipements collectifs

Définition comptable : la FBCF (formation brut de capital fixe)

-La comptabilité nationale définit l’investissement comme la Formation brute de capital fixe : « il s’agit de la valeur des biens durables acquis au cour d’une période par les agents économiques et qui sont destiné a être utilisé (pendant au moins un an pour produire des bien et services »

-Si on exclut les dépenses de logement des ménages, on obtient la FBCF productive.

-L’investissement est donc une dépense immédiate en vue de recettes futures ou d’économie de couts. Celle ci comprend les dépenses relatives aux installations techniques, machines, bâtiments, achats de logiciels par les entreprises …

Les raisons d’investir

- 3 principales raisons motivent une entreprise :

-L’accroissement de sa capacité de production par l’accroissement de son stock de capitaux physiques : c’est l’investissement d’Expansion (IE)

-La modernisation du stock existant de capitaux physiques afin d’utiliser la technologie la plus avancée ou la mieux adaptés à ses besoins ; c’est l’Investissement de rationalisation ( Ir )

-L’entretient du stock existant de capitaux par le remplacement du capital usé ou déprécié : c’est l’Investissement de remplacement ( IR )

- Ces trois types d’investissement correspondent aux investissements matériels

- On peut également définir les investissements immatériels :

-ce sont tous les types d’investissement qui ne prennent pas la formes d’achats de biens matériels mais qui sont source de productivité pour l’entreprise et dont les effets, dans la durée dépassent le cycle de production : dépense en Recherche et dévltp , achats de brevets ou licences (savoir faire et compétence) achat de logiciel informatiques , dépense de publicité et de mercatique ( études de marché ) ..

Le rôle de l’investissement

- L’investissement joue un double rôle au sein de l’activité économique :

-En tant que composante de la demande finale globale, l’investissement est une dépense et a ce titre, il peut soutenir l’activité économique indépendamment de l’usage concret auquel il est destiné

-En tant que facteur de production, l’investissement fait partie de l’offre globale, il accroit donc les capacités productives du pays et améliore sa productivité

- Les économistes considèrent donc l’investissement comme étant le moteur de la croissance économique et du développement

- Selon l’effet du multiplicateur keynésien, toute variation de l’investissement conduit à une variation plus que proportionnelle du revenu :

[pic 11]

avec le coefficient multiplicateur

[pic 12]

2.2 Les déterminants de l’investissement

Selon les écoles de pensée, les économistes vont mettre en avant un ou deux facteurs explicatifs de l’investissement :

-Les classiques se limitent au rôle fondamental du taux d’intérêt.

-Les keynésiens introduisent, en plus, la demande anticipée.

2.2.1 Le rôle du taux d’intérêt

- Tout investissement doit être financé, soit par des fonds propres, soit par des emprunts

- Dans les deux cas, les intérêts représentent le cout attaché a cet investissement

- Les entrepreneurs vont comparer ce cout avec le rendement du projet :

-Soit en se référent au critère de la VAN valeur actuelle nette

-Soit en utilisant le concept de l’EMC efficacité marginal de capital

Le van :

Lorsqu’un entrepreneur étudie

...

Télécharger :   txt (15.2 Kb)   pdf (181.9 Kb)   docx (18.5 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club