Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Prendre le risque d'investir les familles

Par   •  12 Juin 2018  •  872 Mots (4 Pages)  •  79 Vues

Page 1 sur 4

...

La famille a besoin que sa place en tant que proche soit valorisée par le soignant.

Enfin, le soignant doit faire en quelque sorte ses preuves face aux proches de la personne âgée. Elle craint de mauvais soins, de maltraitance surtout en son absence. Pour cela elle observe beaucoup les attitudes des différents types du personnel de l’EHPAD.

Le manque de communication est la principale source de problème.

- Analyse

Dès l'entrée du résident en EHPAD, la famille se décharge de certaines tâches qui sont dès à présent effectués par l’équipe soignante. La famille se doit alors de trouver sa propre place, et s’adapter elle aussi au nouvel environnement, à ses propres règles, et ceci peut se montrer parfois difficile.

Celle-ci se doit de confié son parent à des personnes encore inconnu, elle observe alors attentivement les actes professionnels et attitudes personnels des soignants. Le résident passera alors plus de temps avec l’équipe soignantes que la famille, des liens se créer, une complicité également, et peut percuter la famille. C’est alors que celle-ci peut se montrer désagréable, s’en prendre pour diverses raisons au personnel, à la moindre inquiétude.

Elle veut jouer un rôle fondamental dans la vie de son proche et a besoin de se faire valoriser, ce qui n’est pas toujours la priorité du soignant.

En effet, le manque d’effectif dans les EHPAD contribue aux conflits. Les soignants ont guère de temps pour réaliser toute les tâches qui leurs sont attribué, ils vont alors s’occuper du résident lui-même en priorité avant la famille. La famille peut parfois alors se sentir alors totalement délaissée.

La famille attend une prise en charge personnalisé aux besoins de son proche, que l’équipe tienne compte de ses habitudes de vie, de ses goûts, de sa personne unique. Elle angoisse de remarquer des signes qui lui laisserai penser à de la maltraitance.

- Conclusion

De nos jours, de nouvelles sortes de conflits naissent entre la famille et le soignant par le manque de communication. Chaque famille se comporte bien évidemment différent, mais tous veulent la même chose : le parfait confort pour leur parent.

Elle doit faire face à la maladie, à la démence de son proche, elle doit accepter de voir la personne se dégrader au fil du temps. Les familles doivent s’adapter à ce milieu hospitalier, à certaine sont encore face au déni. Pour cela, il faut que celle-ci soit informé par l’équipe, qui doit elle se montrer disponible, des multiples pathologies de son proche par les soignants, ce qui n’est pas toujours réalisé et démontre encore un problème de communication.

...

Télécharger :   txt (5.7 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club