Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

BTS Comptabilité et gestion des organisations

Par   •  21 Février 2018  •  3 055 Mots (13 Pages)  •  100 Vues

Page 1 sur 13

...

[pic 1]Dans la société, tous les comptes fournisseurs sont en 401. Puis ils sont classés selon leur nom dans une colonne spécifique à la suite du numéro de compte. Par exemple, "MCTEL" correspondra à Monaco. Pour la TVA, il y a des taux différents, théoriquement j’aurais dû la différencier dans deux comptes de TVA différents mais on l’enregistre dans deux comptes (44566060 : TVA déductible sur achats à Monaco et 44566050 : TVA déductible sur achats en France) pour une question de facilité par rapport à la déclaration de TVA puisque sur les déclarations CA3, il n’y a pas de différenciation entre les taux pour la TVA déductible.

---------------------------------------------------------------

Exemple:

Je dispose d'une facture d’abonnement téléphonique. Le montant est de 12 Euros

TTC (TVA 20%). Le fournisseur est Monaco Telecom.

J'enregistre le montant total de la facture au crédit par un compte tiers: "401". Le montant HT est de 10 Euros que j’enregistre dans le compte « 6262 » et la TVA est de 2 Euro celle-ci sera enregistrer en TVA déductible de Monaco « 44566060 ».

En l'enregistrant le premier montant, le logiciel me calcule la différence qu'il manque pour que l'opération soit équilibrée.

[pic 2]

3) L'enregistrement des ventes:

Les ventes s’enregistrent automatiquement après avoir fait la facture dans la gestion commerciale.

[pic 3]

Pour cela il suffit de cliquer sur « Comptabiliser les documents » après avoir fait un clic droit sur la facture que l’on souhaite comptabiliser.

4) L'enregistrement de la banque:

Pour travailler sur le journal de banque que l’on tient mensuellement, je dois avoir à ma disposition le relevé bancaire du mois.

J’ouvre le journal de banquet je recopie les montants du relevé pour que le solde du mois sur mon logiciel soit égal à celui de la banque. Ainsi, si un montant est au crédit, je le place au crédit et inversement lorsqu'il est débiteur. Dans les enregistrements de banque il n’y a jamais de TVA sauf dans de rares cas comme les commissions bancaires où le taux sera de 20%.

5) Vérifications de la saisie:

Le lettrage sert à repérer les certaines erreurs comptables que j'aurais pu commettre. Les principaux comptes pour lequel le lettrage a un intérêt sont les comptes de la classe 4 (Compte de tiers) et la classe 5 (compte de trésorerie).

Plusieurs cas de figures d'erreurs existent:

Une opération pourrait être comptabilisée deux fois. Ainsi on remarquerait qu'un règlement a déjà été effectué pour l'un des deux montants, mais qu'il reste encore une facture à régler. Dans ce cas, il faudra chercher cette facture impayée pour savoir si elle existe bien ou si c'était une erreur de saisie, c'est-à-dire si elle n'aurait pas était comptabilisé deux fois.

L’enregistrement d’une facture pourrait être passé dans le mauvais sens. La somme se retrouverai du même côté de l’enregistrement du règlement, et ne pourra donc être lettré. Il suffira d'aller modifier cette saisie dans le journal.

L’opération n’a pas été passée dans le bon compte de tiers. La facture ne se trouvera alors pas dans le même compte que le règlement. Ces deux montants ne pourront être lettrés. Pour corriger cette erreur, il faudra aller chercher la facture et repérer quel est le bon compte de tiers. Il suffira ensuite d'aller modifier cette saisie dans le journal.

Deux chèques ont été comptabilisés pour payer la même facture. Un des deux chèques ne pourra se lettré. Il faudra vérifier si ce chèque a bien été une erreur ou si l'opération qui lui correspondait a été omise d'être saisie. Si cela était bien une erreur, il suffira de supprimer la comptabilisation du chèque dans le journal banque.

Le montant du chèque est faux, donc aucune opération ne correspondra à son montant. Il faudra revoir tous les montants des bordereaux de chèque de ce mois, et vérifié lequel a été mal saisie, puis vérifié le montant de la facture correspondante. Il suffira ensuite d'aller modifier le montant du chèque dans le journal banque.

B) La Déclaration de TVA :

La société a choisi le régime réel normal, donc une déclaration de de TVA CA3 par mois.

Il m’a été confié la mission de remplir les déclarations de TVA des mois d’Avril et Mai. Pour cela j’ai dû m’aider de la balance. J’ai d’abord commençais par la TVA collecté, j’ai donc pris tous les montants relatif aux produits puis je les ai séparé selon leur taux. La société à 4 taux différents, 2.1%, 5.5%, 10%, et 20%. Après avoir calculé la base j’ai calculé le TVA, pour vérifier l’exactitude de mes chiffres je me suis référencé à la balance concernant la TVA. Enfin j’ai rajouté la TVA intracommunautaire. Il est a noté que contrairement à la déclaration de TVA française où la dernière ligne de la TVA collectée est « dont TVA sur opération à destination de Monaco », la déclaration de TVA monégasque indique le contraire. La partie collectée étant finis j’ai rempli la première du tableau c’est-à-dire « opération imposable et opération non imposable ».

J’ai différencié les ventes en France des ventes intracommunautaires et des ventes hors U.E. Après avoir calculé le total je l’ai comparé au total de la base imposable en TVA collectée pour vérifier mes résultats. Une fois que tous mes résultats concordaient, je me suis lancé dans le calcul de la TVA déductible.

Cette partie-là fut la plus simple car je n’avais pas à calculer de base HT et il n’y avait pas de taux, il fallait juste faire attention à rajouté la TVA intracommunautaire.

Une fois la TVA collectée et la TVA déductible calculés j’ai fait la différence des deux pour trouver la TVA à reverser à l’état. Pour les deux mois je tombais sur une TVA à décaisser.

Après avoir fait les chèques et les avoir fait signé au directeur

...

Télécharger :   txt (19.9 Kb)   pdf (66.2 Kb)   docx (22 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club