Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

2017 sera-t-elle une année de coopération accrue ou, au contraire, de confrontation plus marquée entre les pays du Nord et les pays du Sud ?

Par   •  22 Novembre 2018  •  932 Mots (4 Pages)  •  81 Vues

Page 1 sur 4

...

comprendre dans quelle mesure les Etats-Unis ont conscience de la nécessité de stabiliser et normaliser nos relations", poursuit la diplomatie russe. La Russie, qui traverse dans ses relations avec les Etats-Unis "la période la plus difficile depuis la fin de la Guerre froide", dit être "ouverte au dialogue le plus franc possible".

La visite de M. Tillerson à Moscou intervient après la frappe américaine contre une base aérienne syrienne dans la nuit du 6 au 7 avril, ordonnée en réponse à une attaque chimique imputée au régime de Damas (ayant fait 87 morts deux jours auparavant à Khan Cheikhoun, dans le nord- ouest de la Syrie). La Russie dément la responsabilité du régime de Damas dans l’attaque chimique présumée, et a dénoncé la frappe, ordonnée par l’administration Trump, comme une "agression contre un Etat souverain". Elle appelle à la mise en place d’une enquête internationale "objective et impartiale" sur les exactions menés à Khan Cheikhoun.

Moscou souhaite également que Washington participe à une rencontre internationale concernant l’Afghanistan prévue le 14 avril dans la capitale russe, et fasse pression sur les autorités ukrainiennes pour qu’elles "appliquent strictement leurs engagements" prévus par les accords de paix de Minsk.

En effet, les raisons qui empêchent les négociations de s’établir entre la Russie et les Etats- Unis proviennent des désaccords entre les deux protagonistes sur des questions de politiques internationales et géo-stratégiques telles que la crise ukrainienne, le conflit en Syrie, ainsi que l’Iran.

Etats-Unis-Iran : Une politique d’engagement ou de confrontation ?

Après presque quatre décennies d’éloignement, les relations entre les États-Unis et l’Iran ont connu des progrès substantiels au cours des deux dernières années. L’accord historique sur le nucléaire, la coopération multilatérale en Syrie, la toute première conversation entre les présidents des deux pays et autres évènements politiques offrent tous une promesse d’un engagement USA-Iran. C’est alors que l’Iran reste indéniablement un défi stratégique majeur pour les États- Unis dans la région et des différences importantes, notamment politiques, subsistent. Malgré la perspective que l’on adopte, les relations entre les États-Unis et l’Iran demeurent un domaine de grande politique et d’intérêt public pour les administrations des deux pays.

L’année de 2017 offre la possibilité de s’appuyer sur ce cadre d’engagement fragile (ou une fois de plus, comme l’ont fait sous l’administration Bush et celle d’Ahmadinejad), détruire les bases de ce qui pourrait être une alliance prometteuse pour la paix et la stabilité des États-Unis, de l’Iran ainsi que la région dans son ensemble. L’administration Trump prend ses fonctions à un moment unique où elle a l’occasion de tirer partie de sa promesse concernant la croissance économique du pays grâce à un engagement commercial avec l’Iran tout en maintenant ses positions contre le gouvernement du régime islamique. Cela peut être réalisé en poursuivant les relations entre les États-Unis et l’Iran par le biais d’un engagement politico-économique.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (46.9 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club