Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La beauté absolue existe-t-elle

Par   •  8 Septembre 2019  •  Dissertation  •  869 Mots (4 Pages)  •  4 Vues

Page 1 sur 4

Dans le monde ou nous vivons, la beauté est un état et/ou une expérience qui nous permet d’atteindre un degré extrême d’admiration pour un objet, une personne ou même une idée en particulier. Certes, il existe plusieurs visages pour ce concept-là, qui correspond initialement à la perception et les standards de chacun de nous. Toutes les couleurs et les nuances de la beauté laissent l’individu se demander sur l’existence d’une beauté idéale et inconditionnelle en se posant la question suivante : la beauté absolue existe-t-elle? En effet, plusieurs croient que dans ce monde matériel qui opère que dans le concret, la beauté absolue n’existe pas. Tandis que d’autres sont persuadés qu’elle fait bel et bien partie de ce monde et qu’elle existe effectivement dans l’âme de chaque personne.

 Tout d’abord selon Socrate et Diotime, la beauté absolue existe dans ce monde mais elle n’est accessible seulement qu’aux individus qui arrivent à se détacher du monde concret et à atteindre un monde spirituel. En effet, ces derniers ont fait émerger dans le Banquet la réincarnation de l’âme humaine qui rend cette dernière immortelle. Cette réincarnation symbolise la beauté absolue puisqu’elle permet d’immortaliser l’individu sur le plan spirituel en conservant ses habitudes, ses traditions, ses valeurs et ses pensées qui naissent et meurent sur une base continue. Cet ensemble de valeurs changent et progressent sur un continuum avec une certaine structure qui permet de fixer l’âme humaine dans ce monde en remplaçant ce qui est vieux par tout ce qui est jeune. Cette alternation, de la naissance et de la mort, permet à l’individu d’accéder à la beauté absolue dont Socrate parle dans le Banquet. En fait, cette dernière s’illustre après la mort quand l’âme se rend dans le monde spirituel, qui est un monde parfait, et se réincarne après avoir été en contact avec une perfection totale. Tous les êtres humains vivent cette beauté absolue en se détachant des imperfections du corps mortel, mais que les philosophes se souviennent de cette perfection abstraite. De plus, les qualités morales telles que la vertu et la sagesse qu’un individu peut acquérir au cours de sa vie font élever sa beauté humaine à un niveau supérieur qui tend à l’absolu. Effectivement, la beauté extérieure d’un individu ne représente point son véritable intérieure. Dans le Banquet, Socrate et Diotime illustrent la beauté absolue dans le degré de la maturité de la personne, qui à travers plusieurs étapes, arrive à voir au-delà du physique de l’individu pour atteindre finalement l’ultime amour en connaissant la vraie personne, et ainsi parvenir à un tout autre niveau de beauté qui est la beauté absolue. Comme a déjà dit Platon : « Beau divin mille fois supérieur aux chairs humaines ».

Par contre, plusieurs croient que cette beauté n’est reliée qu’au désir charnel qui prend le dessus sur l’être humain et se manifeste à travers la tentation de conquérir le physique de l’autre, et ce, pour combler le manque que nous ressentons en tant qu’un être imparfait. Effectivement, l’Homme est prisonnier dans son propre monde matériel dans lequel il donne une très grande importance au corps mortel afin de combler les lacunes, les défauts et le manque dont il se dispose. Le vide dont l’humain souffre quotidiennement le pousse à stagner au niveau de ses 5 sens, mais surtout l’empêche de voir au de-là de cela à cause des imperfections qu’il tient absolument à cerner et à satisfaire afin de reprendre le contrôle sur soi-même. De plus, la beauté absolue n’existe pas dans un monde sensible dans lequel la mort et l’oubli, le mal et la souffrance existent. Un monde matériel qui opère dans le concret tel que le notre est condamné à une imperfection totale, où le divin et l’absolu n’en font pas partie. Mais qu’ils existent bel et bien dans un monde des illusions que nul peut atteindre.

...

Télécharger :   txt (5.3 Kb)   pdf (75.1 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club