Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le marché alimentaire québécois

Par   •  9 Mars 2018  •  882 Mots (4 Pages)  •  215 Vues

Page 1 sur 4

...

(opportunité)

Organisation

- Transformation du nom risque d’entraîner de la confusion entre la bannière originale Provigo et la nouvelle bannière Provigo Le marché (faiblesse) Analyse des consommateurs

- Les Québécois mangent en famille au moins quatre fois par semaine (opportunité)

-Les consommateurs désirent être en relation étroite avec le cuisiner (menace)

Ressources et compétences

- On dénombre 32 Loblaws et 77 Provigo au Québec , ce qui constitue une forte présence sur le marché (force)

-Le produit de l’alimentation n’est pas brevetable (faiblesse) Analyse du secteur

- Marché alimentaire immense, un adulte y dépense en moyenne 448$ par mois (opportunité)

Préférences et valeurs de la direction

- Désir de conservation de la proximité avec le client (force) Analyse de la concurrence

- Metro et Sobeys sont deux gros joueurs : concurrence directe (menace)

- Les grandes surfaces comme Walmart et Costco grugent de plus en plus de parts de marché : concurrence indirecte (menace)

3) Comment s’assurer que les consommateurs québécois optent pour Provigo Le marché ?

Ma solution serait de créer un lien de proximité entre le producteur et le consommateur tout en fidélisant les clients. À la lumière de mes recherches et de l’analyse FFOM réalisée, l’entreprise devrait concentrer ses efforts sur les nombreuses opportunités en misant sur ses forces pour l’aider à mettre en application la solution. Il ressort que les Québécois recherchent de plus en plus de produits locaux et basent leurs décisions d’achat sur des critères environnementaux. Elle pourrait donc créer une image basée sur ces aspects, soit en utilisant sa marque déjà en place (Le Choix du Président) et en la jumelant à sa campagne publicitaire « Ça donne le goût de changer de supermarché ».

Elle devrait introduire un logo de type « achat local » et inscrire le nom du producteur local sur ses produits. Parallèlement, elle pourrait inviter ses membres fidèles à « créer leurs propres produits ». De cette manière, ils pourraient soumettre leurs propres idées et recettes que l’entreprise serait en mesure d’évaluer afin de proposer les meilleures à ses clients. Les recettes ainsi choisies seraient lancées en présence de leurs auteurs qui recevraient une rétribution sous forme de primes-fidélité. L’achat de tels produits, en plus de certifier aux consommateurs qu’ils font un achat local, serait assorti de points supplémentaires en prime au programme de fidélité.

Cette stratégie aurait l’effet d’attirer les clients friands de produits locaux et auxquels ils sauraient s’identifier tout en demeurant fidèles à la bannière. Cependant, l’entreprise doit rester consciente des risques liés à la mise en marché de produits trop nombreux et devra s’assurer de bien tester les produits choisis avant de leur appliquer son logo.

...

Télécharger :   txt (6 Kb)   pdf (66.8 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club