Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cours de gestion de trésorerie

Par   •  1 Mai 2018  •  2 287 Mots (10 Pages)  •  101 Vues

Page 1 sur 10

...

SECTION 3 : LA STRUCTURE DU PLAN DE TRÉSORERIE PRÉVISIONNEL

Le PTP se décline en deux grandes parties :

La première englobe tous les encaissements prévisionnels : tous les produits encaissables par l'entreprise (produits financiers chiffre d'affaires, remboursement de déplacement et crédit de TVA).

La deuxième partie de réserver aux décaissements : l'ensemble des charges prévisionnelles concernant l'exploitation de l'entreprise (achats, charges externes, charges de personnel, impôts et taxes et charges financières).

Les prévisions aussi bien de décaissements que d'encaissement sont reparties sur 12 mois d'exploitation.

Nota bene : Les ressources peuvent être consolidés par le solde de trésorerie de l'exercice précédent s'il est positif. En revanche les charges peuvent être alourdies si le solde de trésorerie est reporté négatif.

Une fois le plan de trésorerie c'est visionnaire établi, le trésorier de l'entreprise doit prendre des décisions par rapport aux déficits et excédents éventuels dont fait état le plan de trésorerie.

Pour combler les déficits, plusieurs possibilités sont offertes aux gestionnaires de la trésorerie, il s’agit entre autres :

- D'augmenter le capital par des apports en numéraire afin de renforcer le fonds de roulement.

- Réclamer des avances en compte courant d'associés.

- Recourir aux banques pour des crédits de financement du cycle d'exploitation.

SECTION 4 : LES CRÉDITS DE FINANCEMENT DU CYCLE D’EXPLOITATION

Lorsque que les deux premières solutions font défaut, le trésorier de l'entreprise sera contraint de faire recours au concours bancaires du financement du cycle d'exploitation. Parmi ces derniers on peut citer :

LA FACILITÉ DE CAISSE :

Une somme d'argent octroyée par la banque à son client par débit de compte, son utilisation est très limitée dans le temps, généralement un mois. Elle ne résulte pas d'un engagement contractuel mais sur un simple geste du gestionnaire du compte, basé sur la confiance qu'il a en son client. Son objet est de financer un décalage de paiement.

LE DÉCOUVERT :

Destiné au financement du décalage de paiement, sa mise en place nécessite pour la banque de s'assurer grâce à un diagnostic complet de la solvabilité de son demandeur. Le montant du découvert et plafonnés, on parle de ligne de découvert, utilisable généralement pendant une année (sauf non-respect par le client de ses engagements à l'égard de la banque : parts de mouvement non respectées, difficultés et apparition de signes d'insolvabilité, redressement judiciaire…).

L'ESCOMPTE DE PAPIER COMMERCIAL :

Défini par l'article 526 et 527 du Code de Commerce : "la convention par laquelle l'établissement bancaire s'oblige à payer par participation au porteur du montant d'effets de commerce ou autres titres négociables à échéance déterminée que ce porteur lui cède à charge d'en rembourser le montant à défaut de paiement par le principal obligé". On peut subdiviser les techniques d'escompte ont deux formules :

o L'escompte effectif ou classique ;

o L'escompte valeur en compte.

L'AVANCE SUR MARCHANDISES

Il s'agit des concours octroyés à des activités particulières, soit on raison de leur saisonnalité où en raison de la nécessité pour elle de constituer des stocks importants de marchandises (stocks stratégiques : activité pétrolière ou de denrées de première nécessité ou dans les cours connaissent une forte fluctuation sur le marché interne ou sur les marchés internationaux). L'immobilisation des fonds : consécutive à la lourdeur des stocks, grève la trésorerie de l'entreprise et nécessite des moyens de financement externes.

Par conséquent la banque intervient moyennant l'avance sur marchandise. La mise en place de ce type de crédit nécessite :

O L'évaluation des stocks de l'entreprise par des cabinets d'expertise agréés ;

O La signature d'un contrat de nantissement de marchandises stockées, mais utilisées parl'entreprise en fonction de son cycle d'exploitation. À charge toutefois, pour elle de reconstituer les stocks en valeur à concurrence de la garantie stipulée dans le contrat ;

O La signature d'une chaîne de billets de mobilisation par l’entreprise ;

O La signature d'un contrat de contrôle annuel des stocks avec le cabinet d'expertise délégué par la banque.

L'AVANCE SUR MARCHÉS :

Ce type de concours concerne les entreprises qui réalisent de grosses commandes généralement pour le compte de l'Etat (construction d'ouvrages, tels les barrages, les ponts et chaussées, les hôpitaux, les facultés, livraison de matériel et fournitures...) et qui doivent attendre quelques mois pour être réglées. Le poids desdites commandes impact négativement leur trésorerie et nécessite des moyens de financement externes. Par conséquent la banque intervient moyennant l'avance sur marché à travers :

O Nantissement du marché ;

O Déblocage sur la base d'attestation de droit constaté ;

L'AVANCE SUR CRÉANCES NÉES À L'ÉTRANGER (ACNE) :

Peuvent être obtenues localement ou auprès des banques étrangères.

- L'ACNE FINANCÉES LOCALEMENT : l'avance bancaire est réalisée par escompte des effets représentatifs des créances nées à l'étranger au vu du billet primaire (lettre de change signée par l'importateur étranger en faveur de l'exportateur marocain présentant le montant de la créance en devise dans un délai maximal de 90 jours). Dans ce cas l'exportateur marocain

...

Télécharger :   txt (15.5 Kb)   pdf (59.6 Kb)   docx (19 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club