Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Initiation à la gestion

Par   •  17 Novembre 2021  •  Cours  •  3 195 Mots (13 Pages)  •  21 Vues

Page 1 sur 13

lOMoARcPSD|9398284

[pic 1]

ADM1002 TN3 copie - très bonne note

Initiation à la gestion (Université TÉLUQ)

StuDocu is not sponsored or endorsed by any college or university

Question 1[pic 2][pic 3][pic 4]

Quelle est la nature des situations problématiques qu’expose ce cas ?

L’entreprise Maynard limitée vit plusieurs situations problématiques qui ont toutes un impact sur plusieurs aspects de la compagnie, que ce soit sur la productivité, les bénéfices, l’ambiance de travail et bien sûr sur l’image qu’elle projette sur sa clientèle. Commençons par répertorier ces situations.

Tout d’abord, il m’apparaît évident que M. Pierre Brunet, est victime de harcèlement psychologique au travail. Plusieurs passages du cas le prouvent, notamment, lorsque monsieur Brunet tente de prendre des initiatives « Mme Morenz se met hors d’elle, allant presque à l‘hystérie. Elle crie devant tout le monde au Service des ventes… », plus tard, lorsqu’il obtient un règlement de 4 500$ dans un dossier abandonné depuis plus d’un an « Mme. Morenz de met en colère de façon injustifiée » de plus, lorsque M. Brunet tente d’exposer cette histoire au contrôleur elle « se remet violemment en colère ». M. Brunet fait également mention « qu’il n’y a pas eu un seul jour où Mme Juliette Morenz n’ait eu des accès de colère incontrôlés et empreints de méchanceté à son égard… » Lorsqu’il tente de finalement de rencontrer la responsable de la gestion du personnel et supérieure directe de Mme Morenz, il ne se fait pas prendre au sérieux, et celle-ci affirme que s’il « reçois les récriminations de Mme Morenz c’est parce que tu les attire » Alors qu’il « s’appliquait à toujours produire un travail irréprochable dans les moindres détails. »

Selon le cas, le « Service de l’exportation éprouve des difficultés énormes. » La nature exacte de ses difficultés n’est pas clairement définie dans le texte, par contre son coordonnateur, Pierre Brunet, ne dispose d’aucune latitude de travail. Il doit « toujours attendre les instructions de Mme. Morenz » il ne peut prendre aucune initiative, ce qui nécessairement apporte son lot de problématiques étant donné que toute ses demandes ou suggestions sont[pic 5]

rejetées, souvent, sans analyse.

Chez Maynard limité, l’innovation et l’initiative ne sont visiblement pas les bienvenus, dès que Monsieur Brunet tente d’amorcer des changements, ses projets sont rapidement avortés par la directrice des ventes ou la directrice générale adjointe. Que ce soit pour l’amélioration du système téléphonique, des solutions pour assurer aux clients une stabilité de prix malgré les fluctuations des taux de change ou autres, toutes se tentatives sont rejetées. Mme Morenz lui cri même : « Mais qu’est-ce que c’est que ces idées de tout vouloir changer, fais ce qu’on te dit de faire, un point c’est tout! » Les dirigeants, démontrent ainsi une totale fermeture d’esprit

La communication au sein de l’entreprise est également déficiente, Pierre Brunet, mentionne le fait qu’il travaille de façon isolée, et que « dans son service, personne n’est au courant de ce qu’il fait… » Malgré son expérience et sa compétence, « il n’a pas été consulté une seule fois sur les stratégies à préconiser » et ce, malgré que le service d’exportation soit en difficulté. De plus, le cas fait mention que lors de l’entré en service de Monsieur Brunet, sa supérieure immédiate, la directrice des ventes, n’a pas pris la peine de le présenter officiellement au président ni aux autres directeurs. Même les communications téléphoniques sont problématiques; « Lorsqu’une personne est au téléphone ou absente, les autres personnes doivent se précipiter pour effectuer un transfert de poste afin de prend l’appel entrant. »

Le « haut taux de roulement de personnel subordonné » est également une autre problématique relevée dans le cas de l’entreprise Maynard limité. Ces employés sont insatisfaits du climat de travail dans lequel ils évoluent, leur « salaire moyen est très faible, le processus de formation non structuré. »

Pour ce qui est de l’entrepôt, endroit accessible aux clients, puisqu’il s’agit également d’un magasin ouvert au public, le cas fait mention de « la vétusté des équipements et la non- ergonomie des lieux ». Également le fait que « les quais de chargement et de déchargements donnent directement sur l’allée de circulation centrale. » Les différents lieux et éléments sont éparpillés de manière désorganisée et les comptoirs sont sales et malodorants. « L’état lamentable des lieux » et les équipements en mauvaise états et la non-ergonomie des lieux, font donc partie d’une autre problématique de la compagnie Maynard limité.

2

Question 2

Quelles sont les causes et les conséquences des situations problématiques que présente ce cas ?

Dans le cas de Maynard limité, l’attitude négative, voire agressive de madame Morenz est la cause de plusieurs problématiques. Par exemple, pour ce qui est du harcèlement dont est victime monsieur Brunet. Selon moi, il s’agit là d’une cause de niveau administrative car elle est carde et il est de son ressort d’encadrer correctement les employer sans avoir recourt à une attitude aussi explosive, seule elle peut y remédier, en travaillant sur elle-même afin d’adopter une attitude plus zen. Même s’il est mentionné qu’une politique pour prévenir et faire cesser le harcèlement a été adopté il y a trois ans, visiblement cela n’a pas freiné la directrice des ventes, car au niveau administratif, cette politique ne semble pas vraiment être appliquée, comme mentionné haut. Ce qui peut avoir de lourdes conséquences sur les employés victime de harcèlement, tel, la remise en question, voire la dépression. Un climat aussi tendu est également propice aux erreurs qui peuvent réduire la productivité de l’entreprise et c’est ce qui arriva justement à monsieur Brunet.

Il est également mentionné dans le cas que le président, de par son style de direction effacé, laisse converger l’axe décisionnel entre la directrice générale adjointe et la directrice des ventes, qui elle exerce une totale emprise sur le service d’exportation. Cela également cause plusieurs problèmes, entre autres le manque de latitude du coordonnateur de l’exportation qui doit sans cesse s’en remettre à la directrice des ventes pour prendre telle ou telle décision, ce qui diminue la productivité de l’entreprise, et ce, même si le service de l’exportation est supposé fonctionner « de façon autonome » et que ses tâches de coordinations sont bien définies. De plus, l’attitude agressive de Mme. Morenz et son incapacité à diminuer son contrôle sur l’unité d’exportation est également en cause dans le manque de liberté de Pierre Brunet dans son poste. Ce qui a également comme conséquence de diminuer la motivation au travail; depuis longtemps M. Brunet « ne rentre au travail que pour la paye! »

...

Télécharger :   txt (23 Kb)   pdf (184.8 Kb)   docx (72.6 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club