Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Accords d’intégration economique regionale

Par   •  13 Mars 2018  •  1 665 Mots (7 Pages)  •  10 Vues

Page 1 sur 7

...

ACCORD DE LIBRE-ECHANGE ENTRE L'AMERIQUE CENTRALE, LES ÉTATS-UNIS D'AMERIQUE ET LA REPUBLIQUE DOMINICAINE

L'Accord de libre-échange entre l'Amérique centrale, les États-Unis d'Amérique et la République Dominicaine (communément appelé Accord de libre-échange d'Amérique centrale, ALÉAC ou CAFTA en anglais) est un accord de libre-échange signé en 2005. À l'origine, l'accord (alors appelé l'Accord de libre-échange d'Amérique centrale, ALÉAC) englobait des discussions entre les Etats-Unis et les pays d'Amérique centrale : Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua.

Un an avant la signature officielle, la République dominicaine a rejoint les négociations, et l'accord a été rebaptisé CAFTA-DR (le DR pour République dominicaine).

L'objectif de l'accord est la création d'une zone de libre-échange similaire à l'ALENA. Pour les défenseurs de libre-échange, le CAFTA-DR est également considéré comme un tremplin vers la création éventuelle d'une zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) - Le regroupement le plus ambitieux pour un accord de libre-échange qui engloberait tout le sud-américain et des nations Caraïbes ainsi que ceux du Nord et l'Amérique centrale (sauf Cuba).

Le Canada négocie actuellement un traité similaire appelé l'Accord de libre-échange Canada centrale américaine. Il est probable que les accords résultant devront concilier les différences dans les règles et règlements de l'ALENA ainsi que les autres accords existants.

UNION EUROPEENNE

L'Union européenne (UE) est la forme la plus intégrée de la coopération économique. l'UE a commencé à l'origine en 1950 pour mettre fin aux guerres fréquentes entre les pays voisins de l'Europe. Les six pays fondateurs étaient la France, l'Allemagne de l'Ouest, l'Italie et les pays du Benelux (Belgique, Luxembourg et Pays-Bas), qui ont tous signé un traité visant à placer leurs industries du charbon et d'acier sous une gestion commune. L'accent était mis sur le développement des industries du charbon et de l'acier à des fins pacifiques.

En 1957, les six pays ont signé le Traité de Rome, qui a institué la Communauté économique européenne (CEE) et a créé un marché commun entre les membres. Au cours des cinquante années qui suivaient, la CEE a ajouté neuf membres de plus et a changé son nom à deux reprises à la Communauté européenne (CE) dans les années 1970 et l'Union européenne (UE) en 1993.

Toute l'histoire de la transformation de la CEE de l'UE a été un processus évolutif. Cependant, le traité de Maastricht en 1993, se distingue comme un moment important; c’est quand l'union économique réelle a été créée. Avec ce traité, l'UE a identifié trois objectifs : Le premier était d'établir une seule monnaie commune (l’euro), qui est entrée en vigueur en 1999. Le second était de mettre en place des objectifs monétaires et budgétaires pour les pays membres. Troisièmement, le traité a appelé à une union politique, qui inclurait l'élaboration d'une politique étrangère et de défense commune et de la citoyenneté commune.

Malgré les difficultés, l'UE est susceptible de supporter compte tenu de son héritage historique. Par ailleurs, un objectif prioritaire pour le développement de l'UE était que les européens se sont rendus compte qu'ils avaient besoin d'une plus grande plateforme commercial (d’échange) pour rivaliser avec les Etats-Unis et les marchés émergents de la Chine et de l'Inde. Individuellement, les pays européens ne vont jamais avoir le pouvoir économique qu’ils ont maintenant collectivement avec l'UE.

Aujourd'hui, l'UE dispose de vingt-huit pays membres. L'Islande, la Macédoine et la Turquie sont la prochaine série de candidats à l'adhésion future. En 2009, les vingt-sept pays de l'UE (la Croatie n’était pas encore membre de l’union) ont signé le Traité de Lisbonne, qui modifie les traités précédents. Il est conçu pour rendre l'UE plus démocratique, plus efficace, et transparente ainsi que de relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la sécurité, et le développement durable.

L'ACCORD DE LIBRE-ECHANGE CENTRE-EUROPEEN (ALECE)

Créé en 1992, l'Accord de libre-échange centre-européen (ALECE) (en anglais Central European Free Trade Agreement) est un accord économique (de libre échange) entre des pays du Sud-Est de l'Europe.

MEMBRES DE L’ALECE :

CRITERES D’ADHESION :

Les critères d'adhésions depuis le sommet de Zagreb en 2005 sont:

- Être membre de l'OMC ou avoir un engagement à respecter toutes les régulations de l'OMC.

- Avoir un accord de stabilisation et d'association avec l'Union Européenne.

- Avoir une zone de Libre échange avec les membres actuels de l’ADECE.

ASSOCIATION DES NATIONS DE L'ASIE DU SUD-EST (ASEAN)L'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) a été créée en 1967 par cinq pays membres fondateurs : la Malaisie, la Thaïlande, l'Indonésie, Singapour et les Philippines.

Depuis sa création, le Myanmar (Birmanie), le Vietnam, le Cambodge, le Laos et Brunei ont rejoint l'association.

L'objectif principal de l'ASEAN est la coopération économique, sociale, culturelle et technique ainsi que la promotion de la paix et de la stabilité régionale. Bien que moins soulignée aujourd'hui, l'une des premières missions primaires de l'ASEAN était d'empêcher la domination de l'Asie du Sud par des puissances spécifiquement externes : La Chine, le Japon, l'Inde et les États-Unis.

...

Télécharger :   txt (11.1 Kb)   pdf (54.7 Kb)   docx (16.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club