Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La poésie engagée

Par   •  22 Juin 2020  •  Cours  •  387 Mots (2 Pages)  •  89 Vues

Page 1 sur 2

La poésie engagée

Un texte est dit « engagé » lorsqu’il exprime des prises de position et dénonce des sujets dont l’auteur perçoit comme des atteintes aux droits humains. Il permet au poète de donner son opinion.

  1. Le poète et le monde

Face aux convulsions de l’histoire, un poète peut choisir de s’enfermer dans le silence ou de s’engager. La plume devient une arme et le talent un instrument au service d'une cause.

  1. Poésie et résistance

-Certains poètes comme Aragon font appel à la résistance à travers les textes.

-Ces récits portent la trace de l’histoire ou des grands évènements actuels ou passés au cours du temps.

-Ces récits sont alors clandestins.

  1. Le rôle du poète

Un poète peut :

  • Avoir des implications personnelles et des prises de position
  • Dénoncer et protester
  • Convaincre
  • Donner de l’espoir
  • S’adresser au groupe
  • Valeur de mémoire
  • Valeurs défendues

  1. Les procédés et les ressources de l'écriture poétique engagée

La poésie se prête particulièrement bien à l’expression de l’engagement car :

  • Elle utilise les vers, donc les rythmes et les sons, alliant la musicalité à l’expressivité.
  • Elle se nourrit des images et des figures de style.

Les rimes :

Les rimes créent de véritables phénomènes musicaux soulignant tantôt la volonté du poète de persuader tantôt celle d'informer avec l'objectif implicite de faire réagir. La régularité et la circularité des rythmes soutenus par les anaphores et les refrains appuient les propos.

Les jeux de sonorités :

Une allitération est une répétition d’un son consonantique.

Exemple d'une allitération en "k" dans le poème de Desnos intitulé "Le Veilleur du Pont-au-Change" : "J'ai entendu des cris dans la direction de Créteil…"

Une assonance est une répétition d’un son vocalique.

Exemple d’une assonance en "õ" : "Ils font bondir le sol jusqu'en sa profondeur".

Lexique, images et figures de style :

  • Si la poésie engagée se rattache à une idéologie, ce sont des notions concrètes ou des symboles qu'elle met en jeu. Elle raconte, évoque, fait surgir des images.
  • Du lexique et des figures de style comme les métaphores, comparaisons, hyperbole ont pour fonction de faire surgir des ressemblances, de mettre en action l'imagination et la sensibilité des lecteurs pour susciter leur adhésion. En ce cas, l'utilisation des figures se révèle comme celle du lexique et des rythmes, c'est-à-dire argumentative.

...

Télécharger :   txt (2.5 Kb)   pdf (46.2 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club