Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

« Je ne sais pourquoi » de Verlaine cas

Par   •  24 Septembre 2017  •  1 043 Mots (5 Pages)  •  443 Vues

Page 1 sur 5

...

---------------------------------------------------------------

Volet 2 : Le plan détaillé

LE PLAN DÉTAILLÉ développé selon trois axes

PREMIER ARGUMENT PRINCIPAL

Le poète exprime sa dualité intérieure en évoquant des sentiments contraires qui le déchirent.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Il éprouve une grande tristesse, une grande inquiétude.

Champ lexical de la tristesse :

« tristement » (v. 18), « amer » (v. 24), « mélancolique » (v. 11), « inquiète » (v. 25), « effroi » (v. 27), « meurtri » (v. 21)

OU

Métaphore

« D’une aile inquiète et folle vole sur la mer » (v. 3)

Instabilité émotive au sein de laquelle la souffrance et l’inquiétude dominent par un champ lexical quantitativement plus riche que celui de la joie.

Image de l’oiseau instable et inquiet comme sa pensée par les mots : « inquiète » et « folle ».

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Son malaise est entrecoupé d’un sentiment de joie.

Champ lexical de l’ivresse :

« Ivre de soleil/et de liberté » (v. 12-13), « un instinct la guide à travers cette immensité » (v. 14)

OU

« Doucement la porte en un tiède demi-sommeil » (v. 17)

Intervalle de plaisir et de bonheur au cœur de sa mélancolie par des images reliées à l’espace, à la liberté.

Image de l’oiseau paisible évoquant un certain apaisement chez le poète par l’adverbe « doucement », la tiédeur et le demi-sommeil suggérant le bienêtre.

DEUXIÈME ARGUMENT PRINCIPAL

Le poète image sa dualité en évoquant des sensations contraires.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Sensation de bien être de liberté.

Vocabulaire connotatif sens

Toucher : « la brise d’été » (v.14), « vent » (v.20)

Le sens du toucher est représenté par des thermes de légers et doux, se qui laisse sous entendre que le l’auteur recherche cette sensation.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

Sensation de détresse

Vocabulaire connotatif sens

Ouïe : « elle crie » (v.18), « alarme » (v.19), « crie » (V.22),

Le vocabulaire agressif de l’ouïe nous laisse imaginer la profonde détresse chez le poète, un peu comme un appel à l’aide.

---------------------------------------------------------------

TROISIÈME ARGUMENT PRINCIPAL

Le poète laisse entrevoir des désirs contraires dans son œuvre.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

L’auteur rêve de liberté

Interprétation

Ivre de soleil

Et de liberté,

Un instinct la guide à travers cette immensité.

La brise d’été

Sur le flot vermeil

Doucement la porte en un tiède demi-sommeil.

Vers 12 à 17

L’interprétation nous laisse percevoir un désir de se libérer de l’auteur, un désir de se laisser aller.

Argument secondaire

Illustration

Commentaire explicatif

L’auteur démontre une grande détresse

Interprétation

parfois si tristement elle crie

Qu’elle alarme au loin le pilote,

Puis au gré du vent se livre et flotte

Et plonge, et l’aile toute meurtrie

Revole, et puis si tristement crie !

Vers 18 à 22

Touts ces passages faisant référence à la souffrance, nous font clairement comprendre le désir de l’auteur de faire savoir son mal de vivre.

...

Télécharger :   txt (7.5 Kb)   pdf (79.5 Kb)   docx (15.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club