Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Commentaire littéraire princesse de clèves

Par   •  21 Janvier 2018  •  1 110 Mots (5 Pages)  •  59 Vues

Page 1 sur 5

...

II.Une scène d'aveux amoureux

Durant ce passage, on peut suivre le récit de la princesse de Clèves qui s'occupe à nouer des rubans sur une canne ayant appartenu au duc de Nemours. Elle accomplit cette tâche avec passion : « après qu'elle ait eu accomplit son ouvrage avec une grâce et une douceur ». Cela reflète l'amour qu'elle éprouve envers lui : elle possède des objets de l'être aimé, pratique courante pour symboliser un amour matériellement. Ceci est une métonymie de son amant, elle le remplace par des objets qu'il possède, et dévoue son amour et son attachement sur ces mêmes objets.

Monsieur de Nemours est guidé vers ce cabinet rempli de lumière, comme l'objectif final d'une quête, un lieu sacré, avec un chemin parsemé de difficulté pour y arriver, mais que l'on ignore tant on est porté par la passion. C'est ainsi que lorsqu'il distingue clairement les mouvements de madame de Clèves à l'intérieur de ce cabinet, il est troublé d'émotion de voir qu'en plus de s'amuser avec des objets lui appartenant, elle admire un portrait de lui, qu'elle possède chez elle. Le portrait guerrier du Duc qu'elle possède accroché sur un mur de sa pièce, signifie un véritable acte d'adultère et d'amour non caché. Elle se voue à un culte de cet homme ( elle éclaire le tableau avec un flambeau) et exprime son amour qu'elle cache et garde pour elle mais qui est en même temps tant voyant. Ce lieu rempli de lumière peut-être considéré comme un temple où la Princesse adore monsieur de Nemours comme une personnalité divine, dans le plus grand des secrets.

Les deux amants expriment leur amour dans ce passage sans le faire avec la parole. Que de plus beau pour ce Duc de Nemours, qui adore passionnément cette femme si belle, d'apprendre qu'elle lui porte elle aussi un véritable amour. Ceci ne laisse pas indifférentes les émotions des personnages, et le champs lexical des sentiments et de la passion est présent : « on ne peut exprimer ce que sentit monsieur de Nemours dans ce moment » ou pour elle « les sentiments qu'elle avait dans le coeur » et « la passion qu'elle lui cachait ». Les protagonistes de l'extrait sont remplis d'amours, et cette scène reflète la même passion qu'ils ont l'un envers l'autre : l'amant au point de s'introduire tel un héros épique dans le jardin de sa bien aimée, et cette dernière au point d'idoler cet être qu'elle aime.

En conclusion, cette scène est une déclaration d'amour silencieuse qui passe par une circularité des regards : l'homme aimant qui prend d'énormes risques seulement pour admirer son amante la regarde porter son amour sur ce dernier sans qu'elle soit au courant d'être observée. Elle montre son amour pensant ne pas être vue tant dis que son amant fait de même. On peut se demander ce à quoi amène le classicisme, principe de vie prônant la raison et non la passion, qui empêche ces deux amants de vivre pleinement leur passion.

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (41.9 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club