Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Commentaire La princesse de Cléves, scène du bal

Par   •  25 Janvier 2018  •  1 190 Mots (5 Pages)  •  39 Vues

Page 1 sur 5

...

Nous avons donc démontré que la scène du bal est une scène d’action dans laquelle les personnages se rencontrent, pour la première fois. Cependant, même si ce n’est que la première fois qu’ils se rencontrent, ils sont sujet de compliments.

Cette rencontre, que la princesse et le duc font, attire l’attention, surprend.

Une lecture suffit à faire ressortir que les deux personnages sont surpris lors de leur rencontre. De plus, le registre épidictique nous permettra de comprendre que la princesse et le duc éprouvent une admiration réciproque. Pour terminer, nous constatons que les deux personnages éprouvent les mêmes sentiments.

D’une part, nous pouvons clairement voir que Mme de Clèves et M. de Nemours, sont surpris lors de leur rencontre. Le champ lexical de la surprise : « surprise » l.7, « étonnement »l.8, « surpris » l.9, « ne s’en doutait point » l.13 présent dans le texte, nous le confirme. Les deux personnages ne s’attendent pas à voir, une personne qui les impressionnera.

En outre, nous pouvons affirmer que les deux personnages s’admirent. L’emploi du registre épidictique dans l’extrait est marqué avec le type descriptif, remarqué grâce aux verbes à l’imparfait : « dansait » l.2, « entrait » l.3, « faisait » l.3, « cherchait » l.4, « avait » l.4. Mais aussi, avec les hyperboles « Augmentait encore l’air brillant » l.7, « tellement surpris » l.9 ainsi que le champs lexical de loué : « beauté »l.2, l.9, « admira » l.2, « brillant »l.7, « admiration » l.9, « louanges » l.10, « singulier » l.11.

L’emploi de ce registre constitue un éloge que la princesse et le duc font réciproquement.

D’autre part, nous pouvons souligner que les deux personnages ont des sentiments réciproques. Ce fait est bien illustré par le parallélisme du lexique, par exemple avec « surprise de le voir » l.8, « surpris de sa beauté » l.9. Ils ressentent donc la même chose.

Nous venons de montrer que la princesse de Clèves et le duc de Nemours ont été surpris à leur rencontre. Les deux personnages se vouent une admiration réciproque. Ils éprouvent les mêmes sentiments. Cela nous amène à penser qu’un sentiment d’amour est en train de naître entre eux.

Ce sentiment d’amour naissant entre les personnages, est l’élément déclencheur du roman. La princesse de Clèves est déjà mariée, ce qui nous pousse à nous poser plusieurs questions sur l’avenir des deux personnages. Nous pouvons également penser que les personnages auront un destin tragique.

Pour conclure, nous retiendrons que le cadre du bal est idéal pour une rencontre, comme cela a été le cas pour la princesse de Clèves et le duc de Nemours. De plus, le fait que toute la noblesse est un jugement positif sur eux, lors du bal, donne la conviction qu’ils sont faits pour être ensemble. Enfin, les sentiments réciproques qu’ils éprouvent durant le bal, provoque l’amour entre eux. Ce qui les amènera surement à un destin tragique.

Il est possible d’établir une correspondance avec le roman de l’Abbé Prévost, Manon lescaut. Ce roman traite lui aussi d’un amour impossible entre deux personnages. Mais de façon différente car cette fois ce n’est pas parce que l’héroïne du roman est mariée qu’elle ne peut pas aimer quelqu’un, mais parce que ses parents l’envoient dans un couvent.

...

Télécharger :   txt (7.1 Kb)   pdf (46.5 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club