Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les empires coloniaux

Par   •  8 Septembre 2017  •  3 065 Mots (13 Pages)  •  46 Vues

Page 1 sur 13

...

L’Algérie est la première grande colonie française.

La France établit des comptoirs sur la côte Africaine, au Sénégal, dans le golfe de Guinée et progressivement jusqu’en Asie.

Guerre de l’opium dans les années 1860 (ANG/FR vs Chine).

L’Afrique va devenir le territoire colonial français par excellence.

Maghreb : Protectorat en Tunisie (1881-1883) et au Maroc (1906-1912 mais dans le cadre d’une crise internationale) – maintien du Sultan de Maroc et du Bey de Tunisie mais qui gardent des rôles assez symboliques/limités.

En Afrique noire : colonisation d’exploitation, administration souvent directe (contrairement à l’indirect rule anglaise).

La colonisation d’AN commence vers 1880.

1895 : AOF – Sénégal, Mali, Burkina-Faso, Guinée, Côte-d’Ivoire, Niger, Bénin et Mauritanie (1900) – Général Galliéni.

1910 : AEF – Tchad, Gabon, Bassin du Congo (Congo-Brazzaville), Centrafrique – Savorgnan de Brazza.

La colonisation française se fait sous le discours de la liberté mais distance entre discours et action : travail forcé.

Le port de Djibouti, île des Comores et Madagascar sont également aux mains des français.

Le dernier pôle du l’empire français est en Asie : l’Indochine

Colonisée dès 1867 sous NIII, les français s’emparent d’abord de la Cochinchine (Saigon – Sud du Vietnam)

Protectorat au Cambodge. Les français défendent le Cambodge face à l’éventuelle invasion de la Thaïlande (n’a jamais eu lieu)

Annam (centre du Vietnam) Tonkin (nord du Vietnam) et Laos.

Tout cela forme l’Indochine française.

PLUS les français obtiennent des concessions par la force : ouverture de certains ports chinois.

Il y a des protectorats mais en général les colonies sont gérées de manière plus directe par la France car elle estime avoir une mission de civilisation des populations indigènes (considérées comme des populations inférieures).

Amélioration de l’hygiène, de santé, d’éducation sont favorables aux colonies mais il n’y a jamais eu de décollage industriel.

Kipling parle du « fardeau de l’homme blanc » : l’européen, de par son avance, a le devoir de civiliser le reste du monde.

Cas du Maroc : Lyautey a insisté sur le respect et maintien des pouvoirs locaux au Maroc et en Tunisie. De plus Maroc disputé avec les allemands. Se fait dans un contexte de crise internationale.

Les français sont pour un processus d’assimilation : appliquer le modèle de la France aux colonies. Jules Ferry 1885 : Président du Conseil et ministre des colonies. Il est faveur et justifie la colonisation. Colonisation motivée par la littérature, l’envie de connaître le carte du monde.

Tous en Europe ne sont pas en faveur de la colonisation. Abstention du reste du monde, il faut se concentrer sur son propre territoire et sur l’Allemagne pour contrer son industrie.

III) Compétition entre les puissances coloniales

- Anciens empire

Compétition qui a toujours existé, et même lors des premières colonisations.

Empire espagnol : Amérique latine. Il ne reste presque plus rien de cet empire car tous ces pays ont pris leur indépendance dès le 19ème siècle. Ils ne leur restent plus qu’un reliquat d’empire sur les côtes africaines. Ils se partagent le Maroc (le Nord) avec les français – le Maroc espagnol, Ceuta, Melilla. Ils ont plus au Sud le Sahara Occidental.

Guinée espagnole (territoire très réduit mais riche en pétrole – aujourd’hui Guinée équatoriale).

Les espagnols conservent deux ensembles d’îles en Amérique : Cuba et les Philippines.

L’empire espagnol n’est donc pas complètement négligeable. Ils perdent néanmoins les Philippines et Cuba face aux américains à la fin du 19ème.

Le Portugal a un empire plus consistant. Le Brésil était la grande colonie portugaise d’Amérique mais ce dernier a pris son indépendance.

Port de Macao en Chine et des comptoirs en Inde (port de Gao) et le Timor oriental.

En Afrique ils sont présents sur la côte Ouest, ils possèdent des îles au large du Sénégal – les îles du Cap Vert. Egalement, Guinée portugaise (aujourd’hui Guinée-Bissau), Angola et Mozambique.

Empire hollandais : quelques colonies en Amérique (île de Curaçao, Surinam). L’essentiel de l’empire néerlandais c’est les Indes néerlandaises (= Indonésie).

Présence d’anciens empires coloniaux + empire français + empire anglais. Et on voit apparaitre à la fin du 19ème siècle de nouveaux empires coloniaux donc plus de compétition coloniale.

Nécessité d’un cadre pour la colonisation.

- Conférence de Berlin (1884-1885)

Conférence présidée par Bismarck qui vise à maintenir un équilibre entre les colonies européennes. Il propose un partage de l’Afrique. Il est modéré contrairement à GII.

Elle lance le « Scramble or Africa »

GII (qui prend le pouvoir en 1888 – se débarrasse de Bismarck en 90). Il lance l’Allemagne dans la Weltpolitik, politique mondiale qui a pour but de constituer un vaste empire colonial. Politique agressive.

Il y a une complémentarité entre les métropoles et les colonies. Période de la Grande Dépression, la concurrence industrielle s’est renforcée et selon les principes du libéralisme les puissances cherchent des débouchés, ce que fournissent les colonies.

Pour la GB, les échanges avec ses colonies représentent 1/3 des échanges globaux.

Les colonies peuvent également servir de réservoir (notamment de pétrole, nouvelle

...

Télécharger :   txt (21.1 Kb)   pdf (129.4 Kb)   docx (22.4 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club