Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La Guadeloupe, un territoire ultrapériphérique de l'Union européenne dans la mondialisation.

Par   •  5 Novembre 2017  •  1 429 Mots (6 Pages)  •  189 Vues

Page 1 sur 6

...

au cœur de l’arc antillo-caribéen, à cheval entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, la Guadeloupe bénéficie d’un vaste territoire maritime. Son climat quelque peu contrainiant favorise et développe la richesse de la faune et de la flore (quelle soit terrestre et ou maritimes). On note que les infrastructures et les industries tant à se développer ; Ainsi, les relations et les échanges avec ses voisins s’acroit ce qui est encourageant pour l’économie du pays.

L’économie guadeloupéenne est fortement déséquilibre par de nombreuses contraintes, une fragilité qui limite sa compétitivité. C’est pourquoi les liens avec la métropole sont importants. Ainsi la Guadeloupe bénéficie d’un fort soutient économiques de par la France, mais aussi l’Union europeenne.

Etant un territoire monodépartementale d’outre-mer français, la Guadeloupe obtient des subventions de la métropole et se place au même rang qu’un département de la métropole. Mais son insularité (relatif à une île) rends sa compétitivité difficile, de pour cause son éloignement géographie, cumuler aux couts d’acheminement plongent la Guadeloupe dans un état économique fragile.

Heuresement pour elle la France, ne la laisse pas tombé et échange fréquament avec. On note de nombreux import de produits en provenant de la métropole ou bien d’autres pays de l’Union européenne : électronique, voiture, équipement de maison... En revanche peu sont les échanges Guadeloupe – France ou Union européenne. Seule quelque produits exotique tels que les bannanes sont exporter. Un flux économique à sens unique qui place à Guadeloupe dans une situation particulière. La Guadeloupe (au même titre que les autres département d’outer-mer) est incapable de fonctionner seul, et doit donc être aider et soutenu par la métropole et l’Union europeenne.

Au niveau touristique la France apporte son aide aussi. En effet on remarque qu’un grand nombres de touristes venant dans l’archipel guadeloupéenne provienne de la métropole, ou bien sont des guadeloupéens qui ont migré en métropole pour trouver un travail. Le tourisme est la première source économique de la Guadeloupe, c’est grâce à cela et aux multiples aides financiers européenne et français (aux exportations et importations) qu’elle maintient une économie plus ou moins stable.

Mais ce soutient engendre un « mal être » appeler le « syndrôme du mal hollandais », ce syndrome est un phénomène économique qui explique les effets négatif d’un apport massif de capitaux, sur l’économie et l’industrie locale. Ici ce phénomène se traduit par une augmentation des revenus (les salaires se mettent au même niveau que celui en métropole), se qui entraine donc une flamber des prix, le cout de la vie devient donc cher. Ce qui entraine de fortes pénalisation pour les exploitations et les exportations locales et international. De ce fait on assiste à un ralentissement du développement industriel.

Les rapport que la Guadeloupe entretienns avec ses voisins est assez difficile à mettre en lumière, puisque fortement influencer par la métropole et l’Union europenne. Ainsi on remarque que plus de ¾ des flux aériens se font avec la France et les autres pays europen. Et que la quasi totalité des échanges commerciales se fait pareil avec la métropole. Même au niveau touristique, l’influence française se fait sentir, et pour cause un très grand nombre de touristes vient de france.

La Guadeloupe est donc fortement polarisé par la métropole. Une forte influence qui joue un rôle néfaste et qui limite au minimun les rapports avec le reste du monde. A l’exception du plan humain, en effet l’influence européenne, fait de la Guadeloupe une région accueillante, et une opportunité pour certaines populations. C’est pourquoi on y note un fort flux d’immigration en provenance de pays en voie de développement.

La Guadeloupe se présente comme étant un territoire ultrapériphérique européen. Qui présente de nombreuses contraintes de développement économique, mais qui grâce aux aides et subvantions de ses régions mères (la France et un généralement l’Union européenne) maintient une économie stable. D’un point de vue purement économique la Guadeloupe apporte une certaine diversification à la france et ouvert le territoire à un nouveau marché régionnale. Du côté géographique, bien que la Guadeloupe ait un territoire que l’on peut qualifié d’atypique, elle permet au territoire de bénéficier d’un fort afflux touristique (notamment en provenant de France).

En ce qui concerne la mondialisation, on ne peut pas dire que la Guadeloupe a ouvert l’Union européenne sur le marché mondiale, mais au contraire que c’est grâce à l’Union européenne et à l’influence de la métropole que la Guadeloupe s’ouvre peu à peu au monde.

...

Télécharger :   txt (9.7 Kb)   pdf (78.1 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club