Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'Union européenne : élargissement territorial, approfondissement politique mais absence aggravée de convergence

Par   •  16 Août 2017  •  19 201 Mots (77 Pages)  •  52 Vues

Page 1 sur 77

...

=> renforcer les pressions sur les banques afin qu'elles adoptent des mesures prudentielles leur permettant de tenir le choc en cas de crise -> UE en adéquation avec préconisations inter : Bâle III. L'objectif est d'éviter que ne se reproduise un schéma de crise systémique de type 2008 -> banques ayant jugé qu'elles étaient au-dessus de tout risque "too big to fail".

c. Après le fédéralisme monétaire, vers un fédéralisme budgétaire

- Mars 2012 : signature du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) -> vise à une stabilité des finances publiques pour les Etats signataires

- Pacte de discipline budgétaire : les Etats s'engagent à terme à arriver à un maximum de 0.5% de déficit budgétaire à l'horizon théorique de 2017

- Les instances politiques de l'UE (notamment la commission européenne depuis 2012) ont un droit de contrôle et un droit d'examen des budgets des Etats. La commission européenne a le droit d'avertissement pour les pays dont la situation budgétaire est jugée préoccupante. 2014 : Croatie -> procédure de déficit excessif

Unicité de l'UE dans le monde : au temps de la CECA, la CE n'est qu'une union douanière sur deux produits spécifiques (charbon et acier).

Aujourd'hui, elle a dépassé le stade de l'Union douanière, du marché commun, de l'Union éco pour atteindre le stade de l'Union économique et monétaire.

C. Un projet politique pour le monde : la "puissance par la norme" (Zaiki Laïdi)

1. Un projet diplomatique renforcé

a. Des échecs initiaux mobilisateurs

Les années 90-00s ont été marquées par des camouflés, des échecs politiques non négligeables :

-Guerres de Yougoslavie : haut degré de brutalisation -> incapable de l'empêcher

-> l'UE n'a pas résolu le conflit : ONU et OTAN

-> E-U : action directe dans le conflit

-faiseurs de paix : 1995 -> accords de Dayton

-faiseurs de guerre : ingérence militaire -> Serbie contrainte à donner l'indépendance au Kosovo (bombardements aériens en 1999); pas d'aval de l'ONU

Pierre Buhler : "Les Etats-Unis sont une puissance européenne de plein exercice alors que l'Union Européenne ne l'est pas".

-Guerre en Irak menée par les E-U en 2003 : guerre hors de tout mandat de l'ONU à la différence de la guerre du Golfe de 1991.

Cette guerre contribue profondément à diviser les européens :

-> clan de pays atlantistes qui soutiennent les E-U (R-U, Espagne, Pologne...)

-> d'autres Etats récusent le principe de l'ingérence (Allemagne, France)

=> divisions européennes accentuées/théorisent la division de l'Europe en deux :

"Vieille Europe"

"Nouvelle Europe" dont l'avenir doit être tourné vers Washington (+ que Bruxelles)

b. De nouveaux instruments

- PESC

- PESD

Durant les années 90, l'UE construit une double politique européenne :

-politique de sécurité et de défense

-politique européenne de sécurité commune de l'union

2007 : PESD modifiée et approfondie -> adoption de la PSDC

Moyens militaires européens : Agence européenne de défense; force de réaction rapide de 60 000 hommes; accélération des mécanismes de financement des opérations militaires de l'UE

Vision stratégique globale appelée la Stratégie Européenne de Sécurité : 3 objectifs

-stratégie non offensive : répondre aux menaces susceptibles de peser sur le monde

-stratégie visant la sécurisation de l'Europe et notamment les marges de l'Europe (voisinage)

-volonté de promouvoir un "ordre international fondé sur un multilatéralisme efficace"

c. Une diplomatie qui se veut active

L'UE se met en phase avec l'ONU -> volonté de maintenir la paix par des Opérations de Maintien de la Paix (OMP); soutien de l'ONU quand elle se fait + interventionniste (thèse R2P : Responsabilité de Protéger "Responsibility to protect") -> entrer dans une logique de conflit au nom de la protection de populations jugées menacées (ex : résolutions de l'ONU 70-73 : autorisent action en Lybie).

Diplomatie guidée par des valeurs : promouvoir le droit, la démocratie, et le respect de l'intégrité des populations.

"La meilleure protection pour notre sécurité est un monde fait d'Etats démocratiques bien gouvernés".

2. L'UE en action

a. Des actions militaires surtout pour favoriser l'apaisement des conflits

- faire la guerre pour faire la paix : prennent deux grandes formes :

-opérations militaires au sens strict du terme : Althea (Bosnie); opérations navales mises en place au large de la Somalie (EUNAVFOR)

-actions militaires consistent aussi à assurer une gestion des sorties de crises : formation de cadres, à l'image de l'opération EU JUST LEX -> op. européenne en Irak visant à la formation sur place de juges et magistrats, aussi de forces de police afin de sécuriser la région

- liens étroits avec l'OTAN -> délégation d'op. militaires : Lybie en 2011

b. Sanctionner économiquement

UE -> conflits par le biais commercial (sanctions éco, embargo total contre tel ou tel pays, Etat, région)

...

Télécharger :   txt (134.9 Kb)   pdf (221 Kb)   docx (104.3 Kb)  
Voir 76 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club