Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Plan de dissertation - Alain "La passion c'est moi et c'est plus fort que moi"

Par   •  23 Mars 2018  •  1 806 Mots (8 Pages)  •  119 Vues

Page 1 sur 8

...

- Cheminements Possibles

Plan 1

- La passion nous définit (« La passion c’est moi »)…

- Elle investit le sujet totalement et est obsessionnelle et exclusive.

- De plus, elle emplit son esprit, ses émotions, son âme et son corps. Tout semble se réaliser selon la passion.

- Elle est identifiée par le passionné comme ce qui va l’accomplir, comme ce qui lui est vital, premier, fondamental pour exister.

=} La passion semble ainsi définir entièrement l’individu, du moins elle est ressentie comme telle par le passionné.

- … Mais paradoxalement, la passion domine douloureusement l’individu…

- Malgré la conviction du passionné, la passion ne lui permet pas de s’épanouir, d’être lui-même, notamment parce qu’elle est un désir impossible à assouvir (souffrance de l’âme).

- Elle dépossède l’individu de sa volonté, de ses repères et elle semble le faire agir, malgré lui (perte de libre-arbitre, faillite de la volonté).

- La passion perd l’individu plus qu’elle ne l’aide à se trouver (faillite de la raison).

- … Ainsi, devant ce paradoxe douloureux, que faire ?

- Détruire les passions ? Cela semble irréaliste, utopique et douloureux.

- S’y abandonner ? Cela semble désespéré et destructeur.

- Développer sa lucidité et être vigilant ? S’inscrire dans une dynamique de recherche, d’analyse et d’écoute de soi et des autres.

Plan 2

- Le sujet vit en effet sa passion de façon paradoxale…

- Elle est exclusive et pourtant elle ne recouvre pas la totalité de son être.

- Elle investit toutes ses facultés mais en les assujettissants.

- Elle se présente comme son accomplissement mais ne lui permet pas de s’épanouir.

- …et cette contradiction entraîne angoisse et culpabilité…

- Le sujet se sent ainsi coupable des débordements de la passion, il est conscient de ses actes.

- Et cette culpabilité est d’autant plus douloureuse que le sujet se sent impuissant.

- D’où les stratégies d’aveuglement ou de destruction plus ou moins conscientes.

- …Mais le sujet pourrait dépasser cette conscience douloureuse et mortifère

- En se forgeant des limites intériorisées, des barrières solides (problème : plus ou moins solides).

- En étant dans l’échange : en étant profondément relié aux autres par des relations vraies et sincères : développer le lien pour ne pas sombrer, prendre en compte la parole de l’autre, sortir de l’isolement de la passion (parole amicale ou professionnelle).

- En étant dans une recherche de compréhension : prenant conscience des différentes identités du moi : Conscient et inconscient ; âme et corps ; cœur et raison (suppose travail d’introspection) ; prenant conscience des mécanismes de la passion.

Plan 3

- Le passionné ressent un paradoxe…

- … mais ce paradoxe n’existe pas si on dissocie le « moi »…

- … cette façon de vivre la passion n’en reste pas moins douloureuse et le passionné doit trouver des moyens de supprimer/minimiser cette angoisse…

...

Télécharger :   txt (11 Kb)   pdf (52.4 Kb)   docx (16.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club