Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

DC2 DEME organisation de la MAS

Par   •  8 Décembre 2018  •  1 978 Mots (8 Pages)  •  32 Vues

Page 1 sur 8

...

MAROT Priscille dans son Analyse fonctionnelle des stéréotypies d’un enfant porteur de d’un TSA[11]explique que «[…] la structuration du temps, la découverte de nouvelles activités de socialisation, la permanence relationnelle nécessaire aux autistes, ainsi que la nécessité des repères dans le lieu d’activités et de vie quotidienne requiert une articulation correcte dans la prise en charge. ». Le CNSA va dans le même sens : « […] la planification des actions, les capacités adaptatives des comportements dans la vie quotidienne comportent des stratégies pour prévenir ou réduire la fréquence ou les conséquences des comportements-problèmes. »[12]. De plus MASLOW Abraham[13]dans le second degré de sa pyramide des besoins nous montre que les êtres humains ont un besoin de sécurité qui dans mon cas va se limiter à un environnement stable et prévisible pour les résidents, sans anxiété ni crise. Face à ces constats et affirmations, j’ai la certitude que les problèmes de prise en charge peuvent nuire au projet éducatif des résidents et qu’il est nécessaire de créer un outil adapté à la pratique des professionnels pour la bonne prise en charge des usagers.

Construction du projet :

Dans le cadre du nouveau projet d’établissement et lors de plusieurs discussions avec la chef de service, nous avons pu évoquer ces dysfonctionnements et mis en avant les éléments qui posaient problème. J'ai alors exposé mon envie de travailler autour de cette problématique. J'ai eu l'accord de ma chef de service mais celle-ci m'a demandé de respecter les critères suivants : Garder le principe des blocs avec leurs accompagnements associés (M1/S1, M2/S2…). Afficher une priorisation des toilettes des résidents en fonction de leurs activités. Le professionnel en charge du bloc effectue en priorité les actions correspondant à ses usagers. Établir un planning organisationnel « fixe » affiché en format papier sur les salles à manger des ailes, avec les taches et actions à accomplir.Créer un planning d’activités[14] avec la possibilité de changer rapidement les activités, les résidents concernés, les accompagnants, les horaires…

Pour débuter le planning d’organisation des professionnels, j’ai tout d’abord commencé par répertorier toutes les activités des résidents de la MAS. Pour cela, il a fallu consulter plusieurs documents présents sur le serveur de l’établissement et croiser les données pour en tirer une liste viable car certains résidents ne faisait plus les activités et d’autres les avaient remplacés. Une fois cette liste d’activitésmise à jour et vérifiée j’ai pu prendre en compte les doléances des professionnels, l’idée étant de créer avec eux un outil utile et facile à lire pour leur pratique quotidienne. Ils m’ont demandé de faire apparaître seulement les activités correspondant aux usagers qu’ils accompagnent. Pour répondre à ce besoin j’ai établi les activités des usagers dans l’ordre chronologique de la journée[15]. En rapport avec cet ordre des activités j’ai pu déterminer facilement l’ordre des toilettes pour les résidentset répondre à la demande de la chef de service[16]. Par logique les professionnels titulaires n’avaient pas besoin de savoir quel résident accompagner en premier mais il arrive fréquemment qu’il y ait des intérimaires ou des remplaçants venant d’autres services qui ne connaissent pas forcement l’organisationet le fonctionnementde la MAS.

Afin de créer le planning d’activités à destination des usagers, j’ai fait apparaitre sur ce document par demi-journée le nom de l’activité ainsi que le lieu associé, le ou les professionnels en charge de celle-ci ainsi que les résidents.Afin de répondre à mes critères, toutes les possibilités de changements sont accessibles dans un menu de types déroulants[17].

Évaluation :

Le premier objectif de ce projet que je m’étais fixé était d’améliorer l’accompagnement des résidents au cours de la journée pour limiter les troubles du comportement, rester dans la ritualisation des personnes autistes passant par la structuration du temps et ainsi mieux les accompagner dans leur quotidien. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de mettre en place ces outils étant donné qu’à la fin de mon stage ils étaient toujours en cours d’observation par l’équipe de direction. Cependant j’ai pu recueillir les impressions de ma référente ainsi que celles de certains des professionnels de l’équipe soignante de la MAS à l’aide d’un questionnaire que je leur ai fait remplir dans le but d’évaluer la pertinence de mon travail. Ces derniers ont soulevé des problématiques que je n’avais pas perçues comme le fait de faire apparaître les accueils temporaires ainsi que leurs activités sur un organisationnel à vocation fixe.

Conclusion :

J’ai eu beaucoup de difficulté à choisir cette thématique comme support étant donné qu’il fallait construire un projet éducatif pour un ou plusieurs usagers. Je me suis posé la question suivante : Est-ce que la thématique choisie répond à un projet éducatif ? Je pense avoir respecté les attendus : Observer, rendre compte d’une situation de terrain, contribuer à l’évaluation des situations éducatives et participer à la mise en œuvre d’un projet éducatif. J’ai établi ce projet pour que les bénéfices soient dirigés vers les usagers à travers les professionnels qui les accompagnent. Pour moi il doit valoriser dans les meilleures conditions les découvertes de la personne et dans un même temps faciliter son inscription sociale. En passant par une pérennisation à l’aide de ces outils je pense que l’usager est bel et bien au centre du dispositif éducatif.

J’ai mené mes recherches avec le soutien de l’équipe professionnelle et constaté que ce travail pluri-professionnel leur avaient permis par la même occasion de s’impliquer aussi dans ce projet. Quand à l'organisation d'accompagnement Clémence MICHEL[18] nous dit qu’ : « une bonne répartition des rôles permet d’instaurer une coordination quotidienne, et ce dans les meilleures conditions, dans le respect des valeurs de l’autre et des personnes à accompagner ».

En conclusion ce projet m’a permis de m’impliquer dans la dynamique de groupe et de voir la coopération de travail comme une confiance des uns avec les autres. Chacun apporte ses idées, ses compétences et son expérience dans l’optique de travailler dans un même but. La cohésion de l’équipe est indispensable au bon déroulement de la mise en œuvre

...

Télécharger :   txt (13.4 Kb)   pdf (56.2 Kb)   docx (16.1 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club