Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse de pratique professionnelle ECG

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 530 Mots (7 Pages)  •  1 Vues

Page 1 sur 7

...

est du matériel il faut vérifier qu’il y ait encore du papier, que la batterie soit chargée, et connaître la signification et la localisation de chaque électrode cutanée lors de l’examen.

• Contraintes particulières

Dans ce genre de soin, il est important que le patient soit détendu, allongé et respire profondément. Or Madame M venait d’entrer dans un service inconnu pour elle, elle semblait quelque peu déstabilisée et se posait plusieurs questions quant à son devenir et à l’organisation de l’établissement. 
Malgré les paroles rassurantes, confiantes et amicales que nous lui avons transmises Madame M restait plus stressée qu’à la normale. L’ECG sera donc influencé par cet état d’inquiétude et pourra connaître quelques modifications face à la normale. 


• Marge d’autonomie

Une fois chacune des informations précédentes intégrées et connues j’ai en effet pu réaliser ce soin en totale autonomie et ce à plusieurs reprises. 
Tout en transmettant les informations à l’infirmière du secteur et au médecin quant à la réalisation de cet examen.

• Matériel

• Appareil à ECG avec batterie chargée et réserve de papier comprenant :
- dérivations standards : rouge : bras ou épaule droit ; noir : jambe ou aine droit ; jaune : bras ou épaule gauche ; vert : jambe ou aine gauche.
- dérivations précordiales : V1 (rouge) : 4e espace intercostal droit, au  bord du sternum ; V2 (jaune) : 4e espace intercostal gauche, au bord du sternum ; V3 (vert): entre V2 et V4 ; V4 (brun) : 5e espace intercostal gauche, sur la ligne médioclaviculaire ; V5 (noir) : entre V4 et V6 ; V6 (mauve) : 5e espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire moyenne, à hauteur de V4.

• Sachet d’électrodes cutanées. 10 à utiliser lors de l’examen.

• Eventuellement gant de toilette, savon et serviette en cas d’état cutané négligé

• Eventuellement rasoir en cas de pilosité trop importante

• Organisation

Ce matin-là, avant d’envisager la réalisation de l’ECG il a tout d’abord fallut se renseigner sur l’existence ou non d’un précédent examen réalisé récemment. Comme il n’y en avait pas nous avons ensuite pu nous rendre, avec l’infirmière, dans la chambre de la patiente avec les papiers administratifs à remplir ainsi que le matériel pour la prise de constantes et l’ECG. 
Arrivée dans la chambre de Madame M, avec l’infirmière nous nous étions chargée de présenter la structure à la patiente afin qu’elle se sente rassurée, et qu’en même temps j’apprenne à réaliser ces démarches. J’ai ensuite réalisé la prise des constantes de Madame M comprenant Tension artérielle, pulsations, saturation, fréquence respiratoire, température ainsi que glycémie. 
Une fois ces soins terminés, l’infirmière a alors pu me laisser réaliser l’ECG en autonomie après qu’on ait revu ensemble les bases de fonctionnement et de mise en place. 
Avant de réaliser l’examen j’ai alors du placer Madame M en décubitus dorsal, lui ôter tout bijou, dégager son torse et ensuite la rassurer en lui expliquant que ce soin ne serait pas douloureux, qu’il serait bref mais qu’il fallait qu’elle se détende et qu’elle respire profondément. 
J’ai ensuite pu mettre en route l’examen convenablement pour après aider ma patiente à se réinstaller et aller transmettre aux infirmières et médecins que l’examen avait été effectué et rangé dans le dossier de Madame M, avant d’aller débarrasser tout mon matériel (jeter les électrodes et rebrancher l’ECG).

• Connaissances utilisées


Pour réaliser cet examen j’ai également du avoir comme connaissance la localisation de chacune des électrodes cutanées ainsi que des dérivations de l’ECG s’y associant. 
Il faut également comprendre les réglages et l’utilisation de l’ECG et savoir le manipuler.

• Habiletés nécessaires

Dans ce soin il a été nécessaire pour moi de pouvoir rassurer et mettre en confiance Madame M, afin qu’elle se sente bien parmi nous et s’intègre à ce nouvel environnement. 
Il a également été important d’être en capacité de réaliser les transmissions aux infirmières et médecins afin que le diagnostic lié à cet examen suive son court.

• Informations transmises

Une fois mon soin effectué j’ai donc remercié Madame M puis je l’ai laissé se reposer. Je suis ensuite allée voir les infirmières afin de les informer que l’ECG avait été réalisé. ECG que j’ai placé, bien mis en évidence dans le dossier afin que les médecins, que je suis ensuite allée prévenir, puissent le consulter.

• Ce que j’ai appris ?

A la suite de ce premier ECG réalisé dans l’établissement j’ai pu apprendre la localisation et les dérivations associées à chacune des électrodes cutanées. 
J’ai également été un peu plus sensibilisée aux transmissions, notamment avec les médecins que j’avais encore très peu réalisées. 
Et enfin j’en ai appris un peu plus sur la médiation et la discussion avec le patient, visant à acquérir sa confiance et son écoute. Discussion différente avec chacune des personnes abordée.

...

Télécharger :   txt (10.3 Kb)   pdf (49.8 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club