Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Promotion culturelle de la communauté indigène Kamentsá à travers sa musique

Par   •  30 Décembre 2018  •  Étude de cas  •  4 224 Mots (17 Pages)  •  44 Vues

Page 1 sur 17

Promotion culturelle de la communauté indigène Kamentsá à travers sa musique

==========

Projet culturel

Promotion culturelle de la communauté indigène Kamentsá à travers sa musique

Janvier 2018.

Université ECCI

Bogotá D.C.

Séminaire de recherche

Promotion culturelle de la communauté indigène Kamentsá à travers sa musique

Cadre théorique et conceptuel

Diagnostic

Les communautés indigènes en Colombie, avec le temps, sont devenues partie du patrimoine culturel immatériel. Cependant, la nouvelle génération a tendance à oublier ce patrimoine. L'une des tribus plus affectées par la méconnaissance sociale est la communauté Kamentsá qui, dans les dernières années a été dans l'obligation de laisser leurs terres à cause du déplacement, la guerre et d'autres facteurs externes, ce qui a généré des conséquences négatives pour le développement culturel de la communauté. Maintenant une partie de cette communauté est placée à Bogotá, mais elle ne se distingue pas d'autres groupes indigènes, probablement par des facteurs comme la langue et les différences parmi les cultures, ils ne lui ont pas permis d'être reconnu pour les citadins. Ainsi son identité est l'aspect le plus affecté puisque, les Kamentsá ont dû laisser de côté sa langue et coutumes pour apprendre une autre langue et pour vivre d'une manière complètement distincte, en se trouvant aussi immergés dans l'invisibilité de la part de la société.

Dans ce cas l'une des populations qui connaît moins ces groupes natifs c’est la communauté estudiantine qui s’intéresse plus aux cultures étrangères, ce qui fait qu'ils s'éloignent des traditions et des coutumes de son propre pays. Par conséquent, il est clair que l'intérêt principal de cette proposition porte sur l'importance d’établir des stratégies qui permettent d'appuyer la culture Kamentsá comme patrimoine culturel immatériel, de plus de stimuler d'autres étudiants à développer des initiatives qui génèrent un impact sur la société.

Justification

L’enquête ci-présente est proposée à cause de la perte de l'identité culturelle à travers laquelle la communauté indigène Kamentsá appartenant au département de Putumayo confronte. Il est nécessaire de promouvoir l'identité et la culture de cette ethnie en raison de son importance en tant que patrimoine immatériel de l'humanité et encore plus de la Colombie, afin de sauver une partie des aspects culturels de l'identité de ce peuple autochtone ancestral du fait de manque d'approfondissement.

Cadre référentiel

Dans le contexte local concernant au thème des communautés autochtones en Colombie et plus particulièrement à Bogotá, Jean-Paul Sarrazin, anthropologue à l'Université des Andes a présenté "Représentations et valorisation des cultures indigènes en Colombie contemporaine" où il décrit la construction de l'image ethnique sur la plupart des communautés indigènes.

Depuis longtemps la culture indigène à se considérer comme l'un des sujets les plus remarquables en ce qui concerne l'investigation et la reconnaissance de l'identité colombienne, en effet, les indigènes représentent une population qui s’inscrit au passé du pays. Entre l'un des aspects d'étude, la religion indigène, qui s'appelle chamanisme. Le chamanisme est réinterprété comme une spiritualité ou une philosophie dont tout être humain peut profiter, selon ses besoins de sens (Sarrazin, 2006). À partir de ce concept, on peut dire que la religion indigène est plus qu'une série de rituels ou de pratiques étrangères, le chamanisme apporte un message pour la culture indigène aussi comme toute autre religion, et de même il représente la nature. Le chamanisme permet d'expliquer l'ordre des choses et des événements qui affectent le même, qui justifie l'aléatoire et irréparable, qui répond aux angoisses ou bien les souffrances humaines et qui a une "alliance" avec la nature (Mingo, 2008).

En tenant en compte cela, la culture et les traditions indigènes sont si respectées aujourd'hui comme les traditions “blancs“ et même sont protégées sous la loi colombienne qui les reconnaît comme symbole et un patrimoine colombien. Une des raisons culturelles pour lesquelles quelques idées positives des indigènes sont transmettre à la société colombienne est l’axe spiritual, puisqu'ils ont passé d'être appelés par les indigènes comme pratiques magique - religieuses à être appelé par les citadins comme spiritualité, quelque chose que la culture occidentale considère comme une occasion qui aborde à la connaissance.

Par cela et d'autres raisons, l'étude des cultures indigènes dans la société colombienne est devenue un peu commune, puisque à travers de cela, on cherche à chercher une sortie les deshumanisantes modernes politiques et à trouver une alternative qui résout différents problèmes des individus qui recourent à ces pratiques ancestrales comme une autre alternative.

De même la participation des occidentaux au sein des familles autochtones est un facteur implique dans le développement de ces croyances. Il y a une certaine appartenance au concept d'indigène et indigène par des individus qui ne font pas partie des communautés indigènes. Ce type d'interrelation on permet de générer de nouveaux concepts sur l'image des communautés autochtones en général. Sarrazin (2006, p.60) mentionne que “Ce nouveau langage pour décrire l'altérité ethnique continuera sans doute d'exercer une influence imprévue sur la construction des politiques du multiculturalisme et du pluralisme dans les sociétés latino-américaines”.

Se sont développées différentes études référents à la culture indigène colombienne, où il puisse être manifestes les registres multiples des communautés précitées, dans lesquels une information est contemplée au sujet de ses activités les plus importantes telles que l'artisanat,

...

Télécharger :   txt (29.8 Kb)   pdf (91.7 Kb)   docx (27.9 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club