Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'euthanasie, crime ou libération ?

Par   •  5 Décembre 2018  •  9 043 Mots (37 Pages)  •  159 Vues

Page 1 sur 37

...

bonne mort, ainsi Bacon interprète l'euthanasie comme une bonne mort dans de bonnes conditions (cf. Du progrès et de la promotion des savoirs, 1605).

166 ans plus tard, dans le Dictionnaire de Trévoux (édition 1771), le mot se définit comme une « mort heureuse » ; et jusqu'à la fin du 19ème siècle, « euthanasie » évolue sur le plan sémantique, et devient un « adoucissement de la mort ».

---------------------------------------------------------------

C/ L'euthanasie dans le monde

L'euthanasie ou suicide assisté est un grand débat dans de nombreux pays.

On en parle surtout dans les pays d'Europe.

C'est aussi un sujet pour le moins « tabou » pour certains pays.

D'autre pays essaient d'éviter ce sujet. D'autre encore le dénigre. Et quelques uns l'adopte.

Il y a encore beaucoup de débat à l'heure actuelle sur l'euthanasie.

Tout d'abord, l'euthanasie active est interdite en règle général sauf en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg et dans l'état de l'Oregon et de Washington. L'assistance médicale au suicide est légale dans ces mêmes endroits ainsi qu'en Suisse et en Suède.

D'un autre côté, dans la plupart des pays du monde, l'acharnement thérapeutique est illégale.

La France interdit l'euthanasie active mais peut légaliser l'arrêt de traitement médicaux à la demande du patient.

Il existe aussi dans tout pays, des initiatives d'accompagnement en fin de vie et pour d'autre l'autorisation à l'euthanasie passive. (Annexe : Cartes et tableau)

Le déroulement de l'euthanasie dans plusieurs pays :

En Allemagne, l'euthanasie passive est tolérée. Mais l'euthanasie porte un autre nom « Sterbehilfe » (mort assistée) car le mot euthanasie fait référence à l'opération T4 sous le régime nazi pour lequel 150 000 patient allemand dont 6000 enfants se sont fait tuer parce qu'ils étaient malade.

En Australie, l'euthanasie active et l'aide au suicide sont interdites, mais de nombreux débats ont été lancés depuis que la loi à l'assistance au décès en phase terminale est entrée en action le 1er Juillet 1996. Cette loi a été annulée en mars 1997 par une nouvelle loi, interdisant toute sorte d'euthanasie.

En Belgique, comme dit précédemment, l'euthanasie Active est tolérée après la loi du 28 mai 2002, après deux ans de débats. Cependant dans ce pays, il faut réunir certaines conditions pour se faire euthanasier.

Au Canada, l'euthanasie active est intolérable. Cependant, il est possible dans certaines endroits du Canada, d'exercer l'euthanasie passive lors de la phase terminale.

Au Danemark, le code pénal condamne l'aide au suicide. Les textes évoquent l'euthanasie sans citer son nom car il veut limiter l’acharnement thérapeutique.

Aux États-Unis, la Cour suprême accepte l'euthanasie passive.

La légalisation des formes d'euthanasie dépend des États : Comme dit précédemment, les États d'Oregon et de Washington sont les deux seuls à accepter le suicide assisté.

L'euthanasie active n'est pas autoriser dans ce pays mis à part l’État de Washington qui accepte, depuis 2008, l'euthanasie active pour les patients en phase terminale.

En Espagne, l'euthanasie passive et l'assistance au suicide sont légales depuis 1995. Les médecins doivent exécuter la demande du patient qui veut mourir.

En Finlande, l'euthanasie passive est dépénalisé. Jusqu'à maintenant l'euthanasie active est illégale car ils considèrent que l'euthanasie est plus une question éthique que politique. Certains groupes politiques ont réunir des signatures pour que le Parlement discute de ce procédé (Cela a échoué).

En France, la loi tolère les soins palliatifs pour restreindre des souffrances du patient. L'euthanasie passive est aussi tolérée pour abrégé les souffrances contrairement à l'euthanasie active. Il y a une lois majoritaire pour encadrer l'euthanasie. L'acharnement thérapeutique est interdit. Si un patient est en phase terminal et que le patient ne demande pas d'euthanasie passive, il est du devoir du médecin de le maintenir en vie le plus possible.

En Grand-Bretagne, l'euthanasie active est considérée comme un meurtre. Si quelqu'un fait le geste d'euthanasier il est passible de 14 ans de prison. Mais l'euthanasie passive est tolérée.

Au Mexique, depuis le 7 janvier 2008, l'euthanasie passive est légale. Mais tout autre forme d'euthanasie reste in-tolérer.

En Grèce, l'euthanasie est strictement interdite.

En Hongrie, il n'y a que l'euthanasie passive qui est tolérée mais seulement à la demande du patient.

En Italie, l'euthanasie active est interdit par la loi. Elle est punis de 5 à 16 ans de prisons. L'euthanasie passive est tolérée, à la demande du patient pour stopper l'acharnement thérapeutique, en l'absence de tout cadre juridique.

Au Luxembourg, l'euthanasie active et l'assistance médical au suicide sont reconnues en plus de l'euthanasie passive depuis le 17 mars 2009.

En Norvège, l'euthanasie active est interdite contrairement à l'euthanasie passive est est tolérée dans les deux cas suivants : - demande du patient agonisant,

- demande d'un proche si le patient est inconscient.

Aux Pays-Bas, l'euthanasie active est légale depuis avril 2001. Toutefois il faut respecter les règles suivantes : demande répétée du malade (s'il est en état de le faire), maladie incurable, prendre l'avis de plusieurs médecins, signaler la mort aux autorités. Les enfants de moins de 12 ans ont le droit à l'euthanasie exceptionnellement ici avec leurs avis et celui de leurs parents.

En Pologne, toutes les formes d'euthanasie

...

Télécharger :   txt (58.6 Kb)   pdf (117.8 Kb)   docx (603.7 Kb)  
Voir 36 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club