Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Mondialisation de la crise financière et guerre économique "éclaire"

Par   •  6 Décembre 2018  •  858 Mots (4 Pages)  •  2 Vues

Page 1 sur 4

...

En effet « Le plan américain de 700 milliards de dollars aidera certes les banques européennes, en réduisant les pertes sur leurs actifs américains, mais cela ne pallie pas la nécessité d’un plan communautaire», rétorque Daniel Gros.

Aux Usa la quatrième banque américaine, Wachovia, a dû être rachetée dans l’urgence par Citigroup, sous l’égide des pouvoirs publics américains.

Au Royaume-Uni, le gouvernement a décidé de nationaliser la banque Bradford & Bingley et de céder ses meilleurs actifs au groupe espagnol Santander.

Après Fortis, nationalisé par les Etats belge, néerlandais et luxembourgeois, c’est sera bientôt autour de la banque franco-belge Dexia de beneficier des plans de sauvetage au moment ou son action a plongé à la Bourse de Paris.

En Allemagne, Hypo Real Estate a échappé de justesse à la faillite grâce à une ligne de crédit de 35 milliards d’euros garantie pour l’essentiel par l’Etat.

En Russie, le Premier ministre Vladimir Poutine a annoncé la mise en place prochaine de mesures de soutien aux banques.

En France Nicolas Sarkozy réunit ce mardi les dirigeants des principales banques et compagnies d’assurances françaises, qui semblent de plus en plus menacées par la crise financière mondiale.

Globalement, en réaction à ces menaces, la Banque centrale européenne a mis à la disposition des banques 120 milliards d’euros, afin de pallier l’assèchement du marché sur lequel ses institutions financières viennent s’abreuver.

En Asie la Banque du Japon (BoJ) a annoncé mardi l’injection de 3000 milliards de yens (19,5 milliards d’euros) dans le système bancaire du pays pour aider les institutions financières à faire face au manque de liquidités généré par la crise mondiale du crédit.

Partie du secteur du crédit immobilier américain, la crise du « subprime » ne cache plus son impact négatif sur les banques, ni aux Etats-Unis, ni, dans de moindres proportions, ni, dans les autres pays d’Europe et d’Asie. Presque toutes les banques vont subir une baisse d’activité dans la titrisation et les financements et le risque de contagion de la crise du « subprime » au reste de l’économie qui était jusqu’alors limité projette aujourd’hui le monde entier vers le plus grand chao financier du millénaire ou simplement la crise économique des années 2000.

La redaction

...

Télécharger :   txt (5.6 Kb)   pdf (47.2 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club