Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne de 1945 à nos jours

Par   •  26 Octobre 2017  •  1 560 Mots (7 Pages)  •  73 Vues

Page 1 sur 7

...

Durant l’été 1989, l’histoire s’accélère. Les allemands de l’Est cherchent à passer à l'Ouest par tous les moyens. Pour ce faire, ils assiègent les ambassades occidentales ou tentent de gagner la Hongrie qui a ouvert sa frontière avec l’Autriche. Les manifestations de rue se multiplient. Erich Honecker est remplacé par Egon Krenz qui le 9 Novembre 1989 ouvre le Mur de Berlin. Le régime Est-allemand s’écroule. Peu après, la RDA est absorbée par la RFA et 3 Octobre 1990, la réunification est officielle. Des élections sont organisées dans tout le pays et la droite d'Helmut Kohl (qui de plus est l'essentiel responsable de la réunification). Le SED devient le PDS (Parti du Socialisme Démocratique) et reste fortement implanté dans l’est du pays. Les effectifs des syndicats chutent aussi de façon brutale (12 millions d’adhérents en 1992 contre 7 millions en 2001). En 1998, après 16 ans de pouvoir, Helmut Kohl est vaincu par Gerhard Schroeder(SPD).

L’Allemagne connaît de gros problèmes économiques en effet, le pays doit consacrer des sommes énormes (4% de son PIB tous les ans) pour moderniser la partie orientale qui est encore marquée par le communisme. Une partie de l’économie s’est ouverte à la mondialisation mais elle est en proie à la concurrence asiatique. De plus, la compétitivité baisse car de nombreuses entreprises se délocalisent en Europe de l’Est et par conséquent, le chômage augmente. Gerhard Schroeder et Peter Hartz (DRH de Volkswagen) dévoilent "l’Agenda 2010" : il s'agit de réformes libérales qui ont pour but de relancer la croissance. Puis l’Etat baisse toutes les allocations (chômage, maladie, maternité) et impose la flexibilité du travail. Des ouvriers et des organisations de gauche se rassemblent pour protester contre toutes ces réformes mais le pouvoir ne cède pas. En 2005, la CDU dirigée par Angela Merkel arrive en tête aux élections législatives. Schroeder se retire donc mais la nouvelle chancelière est obligée de former une grande coalition (CDU-SPD). Cette cohabitation ne convient pas à un SPD en pleine trouble identitaire qui de plus est vaincu aux élections de 2009 et qui se retrouve dans l’opposition. Le SPD est aussi concurrencé sur sa gauche car le PDS et la gauche radicale ont formé un nouveau parti : Die Linke.

En septembre 2013 ont eu lieu les élections fédérales allemandes qui permettent tous les quatre ans d'élire les 598 députés fédéraux du Bundestag (parlement allemand). Depuis 2005 la CDU d'Angela Merckel y est majoritaire mais en septembre, la droite conservatrice a frôlée la majorité absolue et a obtenue environ 35% des voies soit 255 sièges. Le SPD quant à lui a obtenu environ 26% des voies soit 192 sièges et marque une net progression par rapport à 2009. En prenant connaissance ces résultats électoraux, il est clair que le SPD et la CDU sont des partis historiques et toujours présent au parlement de façon majoritaire.

Conclusion :

De 1945 à nos jours, l'histoire allemande compte trois périodes : de 1945 à 1949 c'est l'occupation alliée. La division de l’Allemagne en deux États a lieu de 1949 à 1989 et depuis 1990 nous assistons à la réunification du pays. Un fil rouge nous guide à travers ces trois temps historiques, le socialisme, le communisme et le syndicalisme.

En 1946, le mouvement socialiste est marqué par deux évènements qui sont la refondation du SPD en Allemagne de l'ouest et la création du SED (KPD plus SPD) à l’est et ce durant l'occupation alliée. De 1949 à 1989 en RDA on assiste à la dictature du SED tandis qu'en RFA la centrale syndicale DGB est fondée en 1949 et que dix ans plus tard au congrès de Bad-Godesberg, le SPD renonce au marxisme. Ce qui permet à Willy Brand et Helmut Schmidt (SPD) de devenir chancelier.

En 1990 Le SED devient le PDS suite à la réunification. Schroeder (SPD) est chancelier de 1998 à 2005, année où le SPD est vaincu par la CDU d'Angela Merkel.

En 2013, la CDU a remporté les élections fédérales et conserve la chancellerie.

De plus, il est possible de dire que de 1949 (date à laquelle la RFA a été créé) à aujourd'hui, sur huit chanceliers, trois sont du SPD et les autres sont CDU (de 2005 à 2013 Angela Merkel mène une coalition CDU/CSU/SPD).

Tout ceci nous prouve que le SPD est (en plus d'être le plus ancien parti politique d'Allemagne) toujours représenté au parlement et est en quelque sorte le fil rouge du Paysage politique allemand.

...

Télécharger :   txt (10 Kb)   pdf (86.8 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club